Mod Principia, physique gravitationnelle réaliste


Mots-clés : 

  • Ce sujet contient 7 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Verthel, le il y a 4 mois et 1 semaine. This post has been viewed 268 times
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #15296
    Tofeur84
    Participant

    Bonjour,

    Mod ultime ou non, à tester.

    J’ai découvert un mod peu connu me semble-t-il, qui injecte dans le jeu une physique gravitationnelle beaucoup plus réaliste que celle du jeu de base.

    Voir https://github.com/mockingbirdnest/Principia

    Et en plus le GitHub fourni moultes explications et tutoriels.

    Notamment ici https://github.com/mockingbirdnest/Principia/wiki/A-guide-to-going-to-the-Mun-with-Principia

    Je vais essayer la chose et vous en ferais un retour, avec le confinement, c’est le moment… :mrgreen:

    J’appelle au secours si je suis « perdu dans l’espace ».

    Cdlt

    #15297
    Dakitess
    Admin KSC

    Hello ! Ouaip, ce mod a quand même eu un bel écho à sa sortie vu la « révolution » apportée en profondeur dans le Gameplay, mais son adoption est délicate, d’où le fait qu’on en parle pas si souvent :p Notamment, de mémoire, il passer à RSS qui est en lui même un beau Game-Changer haha !

    Vivement ton retour, précise bien dans quelle configuration (PC et install KSP) tout cela s’est fait !

    #15301
    Tofeur84
    Participant

    Je suis en vol…ouch…c’est rude ! J’ai pris des captures d’écran et des enregistrement de vol, je vous prépare un topo de test de ce mod.

    La, pour faire cours, je viens de calculer une trajectoire avec retour libre (en 8, en gros), belle erreur de perte de communication dans le cône d’ombre de la Mune, vaisseau-sonde (aucun Kerbal à bord, ils étaient indisponibles car confinés eux aussi avec le Korona virus ^^) impossible à circulariser autour de la Mune, et…retour vers Kerbin tout seul, magique !

    Très fort, mais courbe d’apprentissage un peu raide , pour l’instant…

    A+

    #15304
    Tofeur84
    Participant

    Bonjour,

    Première partie de mes essais du Mod Principia.

    Ce mod reproduit (essaye de ?) une physique à n corps beaucoup plus réaliste que celle du jeu d’origine basé sur la simplification par coniques. Je vous laisse consulter les sources d’information en ligne sur ces aspects. Ce sont des sujets mathématiques pour lesquels je n’ai qu’une connaissance lointaine, mais j’ai à priori compris les grands principes, au moins dans le cadre restreint de KSP.

    Cadre de mes tests.

    • Le PC, une tour assemblée maison, CPU Intel i5-4570S @2.90 Ghz, 2×4 Go de RAM, Nvidia GTX1060 6GO, installation sur SSD
      OS : Windows 10 1909 ou Linux Mint 19.xx, je suis en dualboot.
    • Version standalone de KSP (pas de Steam donc), version 1.8.1 puisque la version du mod la plus récente n’est fourni que pour cette version à peine ancienne de KSP.
    • Je repart d’un jeu en mode bac à sable tout neuf, aucune reprise de sauvegarde, comme le préconise l’auteur du mod.
    • Installation du Mod est très classique, on copie dans GameData le sous répertoire Principia. Pas de Ckan pour ce mod.
    • Sous W10 ou Linux, faire attention aux prérequits d’installation, rien de méchant.
    • Je garde quelques autres mods qui sont sans effet sur la navigation afin de garder mes vaisseaux et mon environnement visuel et sonore auquel  je suis habitué (Chattered, EVE, etc.).
    • J’installe Mechjeb pour faire des mesures précises.

    Premier test : lancement d’une fusée.

    L’engin, trouvé dans un ancien hangar par le concierge cousin de Kerman, est un engin modeste en Kerbal’ style pur, avec booster à ergol liquide en asparagus sinon c’est trop simple. :mrgreen:

    Voilà la machine, 3 étages, 853 t, initialement prévue pour faire atterrir une sonde automatique sur la Mune avant l’invention de la poudre solide. 🙄

    On utilise MechJeb pour la mise en orbite afin d’obtenir des vols parfaitement identiques, reproductibles et comparables.

    J’effectue donc un lancement sous 1.8.1 stock sans principia et autre autre avec principia, avec la même machine. Altitude cible, 90 Km.

    On enregistre les paramètres de vol avec les options de Mechjeb.

    Premier constat, avec ou sans Principia, la mise en orbite avec MechJeb  se déroule sans soucis. Fait manuellement, pareil, aucun soucis mais comme je suis peu doué de mes mains, je dévie en inclinaison, mais peu importe, on peu jouer sans difficulté un lancement.

    Je collecte les données de vol au format CSV depuis Mechjeb, je compare tout cela dans un tableur.

    Là découverte, les deux vols ne sont pas comparables même s’ils se terminent tous deux pareillement.

    Perte de gravité :

    Les 2 courbes ne se recouvrent pas, avec Principia on gagne en impesanteur plus vite jusqu’à l’orbite. L’écart peut sembler faible, mais si on trace la courbe de cet écart, on obtient le graphique suivant.

    L’écart Stock/Principia est net.

    Regardons les vitesses.

    Avec principia on accélère avant et plus vite qu’en stock. Les courbes d’accélération sont très parlantes à ce titre :

    On constate la même chose avec le DeltaV brulé :

    Conclusion provisoire et à débattre évidement.

    Principia injecte bien dès les premiers mètres d’altitude une gravité différente de celle Stock. C’est logique, en vrai, la Lune est bien responsable des coefficients de marée sur Terre. L’attraction gravitationnelle d’un corps sur l’autre se ressent dès la surface des corps. La fusée est donc « attirée » plus vite vers l’espace.

    A voir si cela plaide ou non par une légère modification dans l’architecture des fusées, entre poids/puissance des 1er et seconds étages pour gagner avec cette gravité « vrai ».

    A suivre vers la Mune.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par Tofeur84.
    #15329
    Dakitess
    Admin KSC

    Woooo mais c’est génial ce post ! Vraiment cool d’avoir été jusque là, c’est très intéressant !

    Par contre tu es donc parti sur un KSP Stock, avec rien de dans à part Principia ? Le système Stock n’est pas stable dans le temps, le mod est clairement fait pour être utilisé sur RSS :p Mais j’imagine que tu as plusieurs années devant toi avant d’atteindre le chaos :p

    #15337
    Tofeur84
    Participant

    Merci. 😳  Oui, pour l’instant je suis bien sur une installation stock, sans game changer.

    J’ai les 2 DLC, je ne l’ai pas précisé d’ailleurs, mais je ne vois pas en quoi cela pourrait venir entrer en collision, c’est le cas de dire, avec Principia.

    Je prépare un retour sur la navigation avec ce mod.

    Pour l’instant, je fait des aller-retour en 8 entre Kerbin et la Mun, mais c’est déjà magique de voir le vaisseau qui reviens vers une quasi orbite parking autour de kerbin tout seul ! Je ne sais pas faire un capture vidéo de jeu, mais je me demande si je ne vais pas m’y mettre rien que pour vous montrer çà.

    Après, ce n’est pas si difficile à prendre en main quand on connais bien le jeu et qu’on a potassé les explications de l’équipe de dev du mod, mais c’est un système de navigation qui est excessivement sensibles aux conditions initiales. Je parle de fraction de m/s en deltaV pour un écart énorme sur la trajectoire.

    Pour l’instabilité, dans ma sauvegarde générale, je suis en l’an 59, et tout va bien pour l’instant…Mes infos sur ce sujet sont que c’est le système Joolien qui est instable car mathématiquement faux. Or Principia indique qu’il modifie ce système Joolien. Edit : Je confirme que le système de JOOL est bien modifié.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par Tofeur84.
    #15440
    Tofeur84
    Participant

    Bonjour,

    Voici la suite de mes essais avec Principia. Je reste exactement dans la cadre d’essais précédent, avec ma fusée en orbite basse.

    Je vais effectuer les manœuvres suivantes :

    1. Circularisation haute (1000 km)
    2. Vol vers la Mun selon une orbite avec retour libre
    3. Amunissage
    4. Et avec un F9 avant amunissage, test de la trajectoire de retour vers Kerbin

    1- Circularisation haute.

    On passe de 90 Km à 1000 Km en deux poussées en Ap, classique. La poussée « prograde », « tangentielle » en langage Principia, se gère depuis l’écran de contrôle de principia, pas de nœud de manœuvre. En restant dans le même plan, ou même avec changement d’inclinaison, aucune différence avec une manœuvre « stock ».

    Voilà , nous sommes en circulaire à 1000 Km de Kerbin.

    2- Vers la Mun.

    On entre dans le vif du sujet.

    Un vol dans Principia se déroule selon des étapes à définir dans une succession bien précise.

    • Créer une « histoire » avec une durée, de quelques heures à plusieurs années et un cadre de référence initial (kerbin, Kerbol, etc. en gros, là d’où vous partez)
    • Créer un plan de vol, puis des manœuvres  successives.
    • Dans les manœuvres, on peux changer de référentiel et on établi les deltaV de poussée dans les 3 axes/6 directions.

    Il faut choisir plusieurs référentiels successifs pour bien établir une trajectoire. On commence en se référant à Kerbin, puis au barycentre entre Kerbin et Mun, puis vis à vis de la surface de la Mun. Toute ceci est très différend de la méthode « stock ».

    Par rapport à Kerbin, on établi la poussée en DeltaV approximativement vers l’orbite de la Mun.

    Vous noterez que Principia dans la Navball indique le DeltaV nécessaire, comme en stock.

    Ensuite on décale la manœuvre dans le temps pour établir la rencontre avec Mun, tout en se référant maintenant au barycentre Kerbin/Mun. D’ou le tracé en pointillé qui prend plus ou moins la forme d’un 8, le centre du 8 étant ce barycentre entre les deux astres.

    On ajuste le passage à proximité de Mun, en rechangeant de référentiel. Pour avoir le Pe relatif à Mun, on choisit comme référentiel la surface de Mun.

    Avant changement.

    Là on a changé de référentiel.

    Ici la trajectoire est établie en poussée et dans le temps, on passe des pointillés au trait continu.

    On y va, on saute dans le temps et l’espace au point de manœuvre avec l’option qui va bien dans principia, très pratique. Mais attention, à quelques 0,1 m/s de DeltaV d’écart par rapport aux calculs, votre trajectoire si patiemment établie est loupée.

    Principia vous propose via le SAS d’aligner le vaisseau vers le point de manœuvre, comme en stock, c’est calculé, donc aucun difficulté à lancer la poussée parfaitement dans la bonne direction.

    On arrive sur la Mun. Comme j’ai perdu la liaison radio dans le cône d’ombre de la Mun, j’ai poussé anti-tangentiel (rétrograde) bien après le Pe, donc je ne peux plus circulariser autour de Mun. Je tente une manœuvre de secours pour aller amunir. Vous noterez qu’après cette poussée, Principia calcule toutes les trajectoires autour de Mun, jusqu’à l’écrasement.

    3- Amunissage.

    On se prépare à toucher le sol, Principia continu ses calculs de trajectoires, mais comme il ne peut plus y avoir de révolution autour de la Mun, le résultat fait plutôt désordre.

    Cette étape reste dans du classique, on atterri comme d’habitude, sans problème particulier, comme en stock. Comme toujours, trop vite égale boum, trop de rétro-fusée avant de toucher le sol et on rebondi.

    Un décollage vers une orbite parking à 20 km se fait sans aucun soucis (Je n’ai pas fait de copie d’écran).

    4- Retour vers Kerbin.

    Revenons en arrière. J’ai perdu le contact radio dans le cône d’ombre de la Mun, vaisseau non contrôlable. Ça tombe bien, le centre de contrôle à établi une orbite avec retour libre, ouf. On repart donc vers Kerbin sans rien faire, c’est « magique », franchement très impressionnant.

    Voilà ce que principia calcule lors du retour naturel du vaisseau vers Kerbin.

    Le vaisseau quitte l’attraction de Mun et va vers celle de Kerbin, via le barycentre, d’où la succession d’orbites en 8.

    Lors du premier passage au plus proche de Kerbin, classiquement, on pousse anti-tangentiel (rétrograde) pour ré-orbiter directement autour de Kerbin. Ensuite il n’y a plus qu’à faire la rentrée atmosphérique, comme d’habitude.

    Bilan.

    Principia est pleinement utilisable sur une version stock du système Kerbolien, pas besoin de RSS, en tout cas autour de Kerbin. Je testerais un vol vers Duna pour le vérifier.

    Il y a quelques bugs d’affichage de temps en temps, comme celui ci :

    Mais globalement, on peux travailler avec ce mod. Il faut réapprendre quelques bases, mais si vous avez de l’expérience sous « stock », rien qui fasse notablement augmenter votre consommation de Prozac. Ceci étant, j’ai mis plusieurs heures pour faire mon vrai premier vol complet vers la Mun.

    Notions très différentes de la version stock :

    • La notion de référentiels et de choix de ces derniers est le concept le plus disruptif je trouve.
    • Si vous larguez un étage devenu inutile faute de carburant, vous devez TOUT recalculer, la masse de votre vaisseau est un paramètre très déterminant d’une trajectoire

    Le seul vrai soucis très gênant est le fait que Principia n’indique pas le deltaV restant à consommer lors de la poussée au nœud de manœuvre. La barre de deltaV sur la navball ne diminue pas ! Donc là, la seule solution est de calculer sur un bout de papier le deltaV total de votre étage actif, d’enlever le deltaV requit pour la manœuvre et de couper manuellement les moteurs pile au bon moment. Et comme je l’ai déjà dis, vers la Mun, +/- 0,1 de deltaV vous envoient loin de la trajectoire pré-établie.

    Autre « soucis », si principia propose d’établir plusieurs manœuvres successives dans un même plan de vol, cela ne fonctionne pas encore, la trajectoire établie à la 1er manœuvre n’est pas interprété par la seconde, donc elle est fausse. Mais il suffit de faire ses manœuvres une à une pour contourner ceci.

    Voilà. Je testerais un vol vers Druna plus tard.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par Tofeur84.
    #15796
    Verthel
    Participant

    Après un weekend à tester Principia, je rejoins les constats de tofeu84.

    J’ai testé en 1.9.1 dans le système stock avec des mods pièces, pour commencer dans un cadre simple avant d’essayer sur RSS RO.

    Le fonctionnement est fondamentalement changé et il faut s’habituer aux différents affichages des trajectoires selon le référentiel choisi. Il faut piger le truc pour que ça devienne plus compréhensible.
    Ca m’a fait penser aux premières tentatives de rendez vous orbitaux, où tout d’un coup on comprend le truc et ça fonctionne bien.

    Après avoir placé deux satellites autour de la Mune, j’ai testé rendez vous orbital qui est pratique à faire à l’aide du référentiel centré sur la cible (qui est immobile).
    Puis j’ai envoyé des antennes relais vers Duna et Eve pour tester le vol interplanétaire. Là, ça se complique avec les modes d’affichages de la carte qui sont assez difficiles à interpréter dans un premier temps.
    Le fait de ne pas pouvoir placer un nœud de manœuvre directement d’un clic sur la trajectoire est perturbant au début, puis on prend le coup au fil du temps. L’absence d’affichage du delta V restant sur une manœuvre est délicat. Il faut bien visualiser l’évolution de la trajectoire par rapport à l’objectif, et affiner par des corrections.
    Le calcul des trajectoires est très sensible. De faibles poussées peuvent avoir beaucoup plus d’effet que dans le jeu classique.

    Enfin, j’ai envoyé un relai de communication dans le système de Jool pour voir ce que donnait les trajectoires dans le système des lunes qui sont placées différemment par rapport au stock pour des raisons de stabilité parait-il.
    C’est amusant de voir les trajectoires se déformer en passant à proximité des lunes, de façon dynamique sans la notion des sphères d’influence. Par contre, la trajectoire du vaisseau est assez imprévisible à long terme. La moindre influence d’une lune, même faible peut perturber votre trajectoire et vous éjecter du système Joolien en quelques orbites. Il y a surement des repères à acquérir pour anticiper un peu, mais ça doit nécessiter beaucoup d’essais. Les corrections de trajectoires, même de faible intensité, prennent souvent des proportions inattendues avec des modifications d’orbites très fortes.
    L’affichage des trajectoires devient vite encombré pour ne pas dire surchargé, avec celles des lunes qui n’ont pas la bonne idée de toutes rester dans leur plan. Certaines se décalent rendant la lecture parfois ardue.

    Je n’ai pas encore testé les atterrissages, sur la Mune ou Minmus dans un premier temps, ayant préféré voir la partie trajectoires.

    Cette première approche me donne un sentiment positif et l’envie de continuer à approfondir ce que Principia propose en terme de jeu.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.