Mission Venus par Gilflo

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Dakitess, il y a 9 mois. This post has been viewed 221 times

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #7050

    Gilflo
    Participant

    Je n’ai pas pu participer au dernier challenge, mais j’ai néanmoins décidé d’envoyer une sonde sur Venus après avoir téléchargé le save « KSC2-VENERA »
    voila la sonde en question équipée d’aérofreins, de 2 parachutes, d’un train et d’un bouclier thermique et doté d’instruments scientifiques
    screenshot0

    la fusée est une mono colonne à 3 étages avec une coiffe qui protege le satellite
    screenshot3

    Un moteur « Twin boar » à la base, un « Vector » ensuite et un « Skipper » pour finir. 491T, j’ai prévu large car je suis un peu mauvais pour les injections interstellaires

    Le départ se fait de MH Homelek, sur une ile perdue du pacifique et il me semble qu’un cap 120° environ devrait amener à la bone inclinaison pour les manoeuvres d’injections à suivre
    screenshot6

    Passant 22000m
    screenshot10

    Séparation du 1er étage vers 47000m, après 2m23, l’apoapsis est deja vers 140kms. J’ai prévu une orbite à 3000kms pour pouvoir timewarper a fond si besoin
    screenshot14

    On passe 88000m
    screenshot19

    orbite établie au bout d’1h28
    screenshot21

    1er injection terminée, qui me place sur une orbite a peu près circulaire à l’extérieure de la trajectoire de Venus, ca m’a couté 356DV
    screenshot23

    En fait comme j’ai calculé large en DV, je vais procéder comme pour une interception pour un docking. Une seule manoeuvre avec peu plus de 700DV supplémentaires me permet de trouver un point de rencontre avec Venus
    screenshot27

    Entretemps j’ai largué le 2eme étage et je burn
    screenshot29

    rencontre dans 135 jours environ
    screenshot31

    La rencontre nous amène à un Peri de 456 kms qui va être réduit immédiatement à 84, l’atmosphere étant à 90kms, au prix de 245DV
    screenshot33

    screenshot38

    Un coup de burn et de surchauffe ferme l’orbite, apoapsis vers 330 kms
    screenshot40

    Larguage de la coiffe
    screenshot48

    je laisse passer le Périapsis suivant et freine ensuite pour être dans la lumière du soleil et atterrir au jour
    screenshot51

    un bon coup de freinage, burn et aérofreins, fait passer la vitesse de 1900m/s à 1200m/s, je n’aurai meme pas besoin du bouclier sur cette « deadly re-entry »!
    screenshot54

    Séparation
    screenshot56

    Experiences
    screenshot58
    screenshot59

    Le Goo tourne « bleu!!
    screenshot61

    Descente en accéléré car l’atmosphère freine énormément, ca secoue de partout et ca chauffe
    screenshot66

    En dessous de 1000m, je sors les aérofreins, ca chauffe et la vitesse n’est plus que de 7m/s, on pourrait se poser sans parachute!
    screenshot70

    Sortie des parachutes en dessous de 100m, pour éviter qu’ils brulent et pour faire un kiss landing
    screenshot74

    Parachutes déployés, vitesse à peine 2,6 m/s à 20m du sol
    screenshot76

    Atterrissage dans 1 m
    screenshot77

    posé, pas cassé, c’est gagné, on transmet les données
    screenshot80

    #7131

    Dakitess
    Admin KSC

    Yes notre première participation KSP-Alacool ! Sans même le savoir apparemment :p J’ai transféré ton topic ici. Avant d’entrer dans les détails du commentaire, une mini-remarque : cette catégorie prévoit un maximum de 25 images initialement, et tu en as 27, sauf erreur de comptage. Plutôt que de t’inviter à retirer deux, je rehausse le maximum à 30 pièces, il y a de quoi dire dans ces challenges !

    Très belle mission, beaucoup de détails ! J’adore le design de la sonde, une prise de risque avec cette forme assez allongée qui déplace le centre de masse et pourrait s’avérer délicat sur terrain plus accidenté, mais le touchdown est tellement souple à 2.6 m/s que ça le fait !

    Un lanceur monocolonne sobre qui rentre dans le cadre du cahier des charges : je vois que tu injectes d’abord en orbite très haute autour de Kerbin puis en orbite autour du soleil, ça fait pas mal d’intermédiaire qui te fond perdre en efficacité énergétique, en ne tirant pas parti de l’Effet Oberth, entre autre. Cela dit, tu as de la marge en DV, en témoigne le fait que tu parviennes à boucler une orbite autour de Venus avant même de commencer à vraiment rentrer dans l’atmosphère ! Du coup, effectivement tu t’épargnes le risque de la montée en température 🙂

    Et ouaip, historiquement, Venera atterrir… Sans le moindre parachute, à la vitesse que tu avais avant ouverture, entre frottement considérable et poussée d’Archimède 😀 Y’a pas des masses d’endroits ou ce genre de manoeuvre est possible haha ^^

    Bien joué Gilflo !

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.