La spatiothèque de Tayronn

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


Ce sujet a 46 réponses, 8 participants et a été mis à jour par  Tayronn, il y a 1 semaine et 5 jours. This post has been viewed 1850 times

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)
  • Auteur
    Messages
  • #7755

    Tayronn
    Participant

    Bonjour !

    Je vous invite à rejeter un oeil à mon journal de bord n°4. Imgur ne fonctionne plus chez moi en ce moment, je passe donc par Noelshack désormais. En espérant que cette fois c’est la bonne !

    #7763

    Tayronn
    Participant

    Journal de bord n°5 : Test d’Endurance

    Après l’échec du premier vaisseau-hangar, j’ai profité de ce moment de réflexion supplémentaire pour modifier sa forme, en multipliant les techniques de constructions apprises au fil du jeu, tout en gardant son esprit d’origine. Et SURTOUT avant de procéder aux essais, je l’ai baptisé : Endurance. Un hommage au film Interstellar qui m’a été soufflé par notre ami Allouette. D’ailleurs, rien que pour toi, voici le lanceur que j’ai conçu pour l’envoyer en orbite :


    Et voici donc l’Endurance, piloté par les frères Mark et Scott Kerman, qui font partie de l’équipage sélectionné pour la future mission vers Jupiter et ses lunes :


    Le vaisseau possède une réserve en delta-V de 3100 m/s. Il peut donc aisément faire l’aller-retour Terre/Lune, ou naviguer autour de Jupiter pour atteindre les cibles que je lui choisirai. Je vous épargne le voyage et l’alunissage du lander, qui s’est très bien passé. Mais voici deux tests qui valent le coup d’oeil :

    1) Le largage et les essais de manœuvrabilité en orbite de l’atterrisseur Kolibri. Le hangar à été légèrement agrandi pour le laisser sortir en douceur (ça paraît tellement bête à dire maintenant…). L’aide à l’amarrage fonctionne à merveille : grâce à des cônes de lumière, lorsque le Kolibri est mal positionné il est éclairé en rouge, et lorsqu’il est aligné avec l’entrée du hangar il est éclairé en jaune. Ainsi je peux m’ajuster quasiment sans instruments… J’adore cette idée, qui vient d’un autre joueur de ce forum dont j’ai oublié le nom (si tu te reconnais n’hésite pas à te faire connaître) !


    2) Les essais de manoeuvre de l’Endurance. L’objectif était de déterminer l’autonomie des RCS et la réactivité de l’ensemble pendant un docking (en l’occurence, avec le premier concept que j’avais opportunément laissé en orbite au cas où). Comme vous pouvez le constater, il est équipé d’un port de docking ventral, un choix imposé que je me devais d’essayer au moins une fois !

    Avant de clôturer ce journal, je vais enfin vous dévoiler le nom de ma mission : il s’agit du projet Taranis. Son but : explorer Jupiter et poser un drapeau sur chacun de ses satellites, puis retourner sur Terre en héros…

    La suite bientôt !

    #7764

    yexank
    Participant

    C’est original les réservoirs inclinés, ça donne bien. Par contre c’est plus lourd, moins remplie, moins aérodynamique, et moins stable que si tu met un seul grand réservoir… mais le design n’a pas de prix, n’est-ce-pas ?  😎

    L’antenne en haut de la queue c’est très sympatoche aussi (Bender si tu m’entend ^^).  Pas con d’avoir fait une « fausse » navette a la Interstellar, c’est bien plus simple a équilibrer  😀

    Si je doit trouver un défaut, je dirait que tes RCS latéraux sur la navette semblent à peine au dessus du centre de gravité, donc bien peu efficace. De même avec ton module, les RCS semblent très proche du centre de gravité (mais ma vue peut me tromper ^^).

    De plus, je n’en suis pas certain à 100% mais je pense que les aérofreins activés à l’arrière du hangar doivent très fortement ralentir ton ascension si tu les laisse activé pendant la montée (le jeu ne prend pas en compte leur occlusion dans ce cas). De même, si tu tente d’entrer dans une atmosphère sans les désactiver, je pense (toujours sans être certain a 100% mais presque) que ça ferra basculer ta structure.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  yexank.
    #7778

    Dakitess
    Admin KSC

    Très joli ! Un look mi-industriel et mi-Design ^^ Les réservoirs ont tous la même fraction de masse seche / masse totale a quelques exception près, donc si celui utilisé ne fait pas parti de ces exceptions, leur multiplication ne dessert pas le joueur 🙂 Pour l’aéro, peut être bien, par contre, mais il ne s’agit pas d’un SSTO 😀

    Vis à vis des RCS, au contraire, quand ils sont disposés en une seule de grappe de 4, il faut les positionner au plus proche du centre de masse ! De la sorte, ils peuvent être utilisés en translation sans induire de rotations. Et ces mêmes rotation restent également aidées correctement par le RCS.

    Concernant la navette, effectivement comme il s’agit d’un doublet de 4 propulseurs, le mieux c’est de les écarter autant que possible du CdM et là y’a un peu de marge ^^ Mais y’a peut être aussi quelques contraintes que l’on ne soupçonne pas vue d’ici.

    Enfin, pour les aérofreins, ainsi disposés à l’arrière, ils devraient au contraire avoir une fonction stabilisante pendant la ré-entrée, je pense, en décalage fortement le centre de portance à l’arrière.

    Très stylé, et surtout, surtout… Cette histoire de cône de lumière, faut retrouver de qui ça vient, parce que j’adooooore l’idée et j’aurai souhaité y avoir penser ! Comme je pense le réutiliser j’aimerai créditer, à l’occasion, le génial trouver de ce truc ^^ Mais… Comment ça marche concrètement ? J’imagine 4 lumières spot ronde (directionnelles) légèrement écartées vers l’extérieur pour faire le rouge, et une lumière spot ronde directionnelle centrée en jaune ? Ou alors, plus optimal mais plus limité, une lumière diffuse rectangle pour le rouge, et une lumière spot ronde jaune, les deux centrés, pour que le jaune l’emporte sur le rouge lorsque le module d’arrivé est centré, mais la portée du système serait moindre.

    J’ai envie de tester et d’optimiser cette idée xD

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #7779

    Tayronn
    Participant

    J’ai retrouvé l’initiateur de l’idée lumineuse : il s’agit de Vulmix (voir ici : http://forum.kerbalspaceprogram.fr/viewtopic.php?f=10&t=4818). Dans mes souvenirs son système était plus complexe, en fait je l’ai largement développé. J’ai utilisé 4 spots rouges qui balaient toute la zone arrière du vaisseau, puis un spot central dont la couleur s’additionne avec le rouge pour donner du jaune (j’aurais aimé obtenir du vert à la base…). Plus on s’approche du hangar, plus le cône jaune rétrécit et nous mène droit vers la cible. Au début je souhaitais utiliser d’autres couleurs : vert si on est trop à droite, rouge si trop à gauche etc… mais je m’arrête ici pour l’instant, et l’idée est à disposition de tout le monde. Je suis curieux de voir ce que d’autres peuvent en faire !

    Les RCS sont bien disposés, je m’en suis assuré. Il s’agit bien de 4 quadruplets situés en amont et en aval du centre de gravité. Le vaisseau est parfaitement maniable.

    Concernant les aérofreins, ils n’ont qu’une fonction narrative, c’est une sorte de panneau qui se referme pour sécuriser le docking de l’atterrisseur dans le hangar. L’Endurance n’est pas un SSTO en effet, il n’est conçu que pour naviguer que le vide spatial, et il fera partie d’un tout bien plus imposant… qui sera d’ailleurs équipé de pleins d’autres « fausses » fonctions, car je n’exclus pas d’inclure un peu de narration dans mon épopée !

     

    #7987

    Tayronn
    Participant

    Journal de bord n°6 : Début du chantier spatial

    Bientôt deux semaines se sont écoulées. Deux semaines entièrement passées dans le VAB à concevoir le vaisseau qui conduira mes kerbonautes jusqu’à Jupiter. J’avoue que l’envie d’abandonner m’a parfois effleurée, tant les contraintes sont nombreuses lorsqu’on entreprend ce type de mission… qui est une grande première pour ma part. Mais voilà, le croiseur est presque terminé, et je peux enfin m’atteler à son assemblage en orbite ! Ce croiseur portera le nom de la mission : le KSS Taranis. Les prochains journaux de bord raconteront sa construction pas à pas.

    Voici ci-dessous la description du premier module envoyé en orbite. Il s’agit du module de pilotage. La plupart des éléments n’ont qu’une vocation narrative, ce qui ne m’a pas facilité la tâche. Je tiens particulièrement à la présence physique d’une IA qui assistera mes Kerbals dans leur voyage. Les RCS que vous pouvez voir n’auront une utilité qu’une fois le deuxième module assemblé.

    Envoyer cet ensemble dans l’espace s’est révélé être un vrai cauchemar. Au départ je voulais faire un lanceur réaliste mais j’ai vite déchanté, tant l’équilibre des masses était impossible à trouver et tout se finissait par une splendide explosion… Voici quelques exemples d’essais peu concluants :

    Mettant ma fierté de côté, j’ai donc décidé d’envoyer un lanceur complètement loufoque et surdimensionné… Au moins ce coup-ci ça a marché ! Objectif : se placer dans une orbite à 200 km d’altitude, dans un plan similaire au plan de l’écliptique. C’est là, sur cette orbite de garage qui nous projettera vers Jupiter, que le chantier se déroulera.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Tayronn.
    #8017

    Tayronn
    Participant

    J’ai enfin retrouvé la disponibilité de Imgur, les problèmes d’affichage devraient donc être résolus. Pour les petites connexions, sachez que je me limite à deux ou trois screenshots par spoiler. Vous remarquerez une légère évolution dans ma façon de raconter cette épopée, je me dirige vers une narration moins « personnelle » en laissant mes Kerbals prendre le relai petit à petit…

    Journal de bord n°7 : Double livraison

    Aujourd’hui, les ingénieurs de l’agence se sont enfin décidés à envoyer le module de vie en orbite. Cela fait une semaine que les jumeaux Mark et Scott Kerman attendaient ça ! En effet nous les avons envoyé dès le début afin qu’ils puissent aider à la construction du croiseur, notamment dans les tâches impossibles à réaliser automatiquement. A eux les joies de la salle de sport et des toilettes grand luxe ! Ci-dessous, vous trouverez les plans de ce module de vie, ainsi qu’une photo à contre-jour de la fusée qui a servi à l’envoyer (tellement ratée que nous soupçonnons le photographe de l’avoir fait exprès…).

    Quelques précisions s’imposent. Le KSS Taranis est prévu pour 6 kerbonautes : 2 pilotes, 2 scientifiques, 1 ingénieur et 1 commandant de bord. Le module se compose de 2 blocs distincts : le bloc « vie » et le bloc « scientifque ». Le bloc « vie » possède notamment des zones dédiées à chacun des membres d’équipage, car nous tenons particulièrement à ce qu’ils puissent conserver un peu d’intimité pendant ce voyage qui durera des années. Contrairement à beaucoup de croiseurs interplanétaires il n’y a pas de structure en anneau, car nous ne simulerons pas la gravité terrestre pendant le voyage. Le bloc « scientifique » sera dédié au travail quotidien. Enfin la coupole « pilote » aura une utilité qui sera décrite dans notre prochain journal de bord.
    Cet ensemble a été envoyé en une seule fois par commande à distance :

    Une fois arrivé près du module de pilotage, il sera séparé en deux et chaque partie sera amarrée indépendamment. En tant que futur pilote principal de la mission, Mark Kerman (le moustachu) effectue une EVA afin de piloter manuellement la séparation puis l’amarrage du bloc scientifique :

    La manoeuvre doit se faire en douceur, car Mark ne possède seulement que de 10 unités de RCS pour accomplir sa tâche. Mais nous faisons entièrement confiance à ses compétences. Nous ne l’enverrions par vers Jupiter autrement…

    Une fois amarré, Mark peut tranquillement admirer la tempête en mer du Japon tandis que le bloc « vie » commence sa manoeuvre, piloté à distance par une équipe au sol.

    L’approche se fait trèèèèèèèès lentement. Les 3 axes doivent être parfaitement alignés sinon notre directeur des opérations risquerait de ne pas s’en remettre. Il refuserait catégoriquement de faire partir un vaisseau pas parfaitement symétrique.

    Et voilà le travail ! Le KSS Taranis commence à prendre forme ! Prochaine étape : l’assemblage du hangar principal… qui s’annonce assez compliqué.

    #8019

    Dakitess
    Admin KSC

    De la construction modulaire dans le plus pur style que j’adore, avec un découpage pertinent, réfléchi. C’est trop cool ^^

    Les modules de vie individuels auraient mérité une meilleure intégration au fuselage général, par contre, un détail.

    Mais quid de la propulsion ? Je vois donc ou viendra le Hangar, qui sera plus ou moins costaud, et j’imagine que le bloc réservoir et moteur arrivera en queue, mais méfiance vis à vis du centre de masse ! Rien qui ne saurait te résister, toutefois, via un contrôle et une mise en place dans le VAB 🙂

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #8034

    Le chimiste
    Admin KSC

    C’est vraiment très bien pensé, on est tenu en haleine, on attend la suite 😉

    Comme les proportions par rapport à celle de la Terre, des différentes orbites des planètes découvertes sont connues, avoir la distance de la Terre au Soleil, permettait de connaître le demi grand axe de chaque planète connue.

    #8035

    Tayronn
    Participant

    La suite est en cours, pour des raisons personnelles je ne peux pas enchaîner à un gros rythme en ce moment… De plus, je bute sur les difficultés auxquelles je m’attendais, et que Daki a très justement deviné : ce fichu centre de masse me rend la tâche impossible !

    Le prochain journal arrive dans la semaine. 😉

     

    #8036

    Allouette
    Participant

    Dans ce cas, il n’y a pas 36 solutions, il faut prendre le temps de tester 37h de suite toutes les différentes configurations pour que le centre de gravité soit bien comme il faut !

    😁 je te souhaites bien du courage pour y parvenir, ah ah !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  Allouette.
    #8038

    yexank
    Participant

    J’ai déjà donné mon avis sur KSP-FR, mais j’aime beaucoup l’aspect general, particulièrement le module de vie.

    Pour ton problème de répartition de masse; la plus simple et rapide des solutions (à mon avis) serait de créer un adaptateur entre tes gros port de docking, afin de décaler tout ce qui se trouve derriere. voila comment je m’y prendrais:

    • Ouvrir le vaisseau dans l’éditeur et y placer tout les modules dans leur position actuel
    • Créer un adaptateur à l’aide de plaque métallique, en plaçant un gros port coté vaisseau et deux gros port pour les modules
    • accrocher adaptateur sur le vaisseau et raccrocher les modules de l’autre coté.
    • Activer la visualisation de la masse, et déplacer les ports (en mode « déplacement ») jusqu’à équilibrer le centre de masse (attention a prendre en compte le centre de poussée également!)
    • Envoyer l’adaptateur avec l’un de tes lanceur, et le docker.
    • Enjoy!

    La creation de adaptateur ne demandera pas beaucoup de temps, et devrait être assez simple à docker car bien plus léger que tes autres modules.

    Edit: ajout d’images pour illustrer  😉

    Adapteur centre de masse

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 7 mois par  yexank.
    #8056

    Tayronn
    Participant

    Journal de bord n°8 : [AUCUNE ENTREE]

    #8085

    Dakitess
    Admin KSC

    Me voila un peu moins emballé par cette partie ^^ Mais si les bémols vont particulièrement bien au format BD haha !

    Ca risque d’être pas évident du tout ce hangar à véhicule, et c’est aussi ça qu’on aime dans KSP, les p’tite galères à résoudre, plutôt que de faire 20 fois les mêmes agencements simples et éprouvés ! Les réservoirs d’en bas désaxent encore plus le centre de masse du centre de poussée, aligné avec la partie haute : ça ne pourra pas fonctionner ainsi ^^ Tu es anti-nucléaire pour ne pas avoir choisi un Cluster de Nerv ?

     

     

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #8086

    Tayronn
    Participant

    <p style= »text-align: right; »>C’est sûr Daki, je n’ai pas fait dans la dentelle pour ce hangar pas très modulaire…</p>
    Ironie du sort, je suis en train de développer un modèle de propulsion inspiré de loin par le Grand Tour que tu as effectué il y a quelques années (déjà !). S’il fonctionne, il se démarquera de l’éternel croiseur assemblé en ligne (dont je n’ai jamais été fan) et inscrira le Taranis dans une pure tradition de science-fiction !

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.