Défi à Mach 2 sur l'océan

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


Mots-clés : 

Ce sujet a 13 réponses, 4 participants et a été mis à jour par  Gilflo, il y a 1 mois. This post has been viewed 103 times

14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)
  • Auteur
    Messages
  • #11219

    Gilflo
    Participant

    Voici mon Speedboat qui à largement dépassé Mach 1 sur l’océan de Kerbin, Mach 1.62 plus précisement après 1 run qui s’est terminé sans casse

    Vous pouvez voir sur le HUD KER les indications de vertical speed, horizontal speed et Mach ainsi que la masse et le TWR. l’altière reste à 2m pendant tout le run qui est stabilisé en Vertical speed et Heading par Mechjeb et un réglage perso sur les PID

    Il à même touché Mach 2 mais ne s’en est pas sorti car entre 2 et 3m les oscillations dans l’eau l’on envoyé en l’air pour destruction instantannée

    Voici la video des runs: 3 runs de 2 mn en temps réel ou vous pouvez voir tous les paramètres.

    Pour l’homologation il ne faut pas casser le bateau comme à la fin du 3eme run ou je touche Mach 2

    Qui arrivera à battre ce record?

     

     

    #11220

    Le chimiste
    Admin KSC

    Je m’attèle à ce défi 😉

    Comme les proportions par rapport à celle de la Terre, des différentes orbites des planètes découvertes sont connues, avoir la distance de la Terre au Soleil, permettait de connaître le demi grand axe de chaque planète connue.

    #11221

    Gilflo
    Participant

    Eh bien voila, la barrière de Mach 2 sur l’eau a été franchi par mon speed boat: un run de 3m30 pour y arriver suivi d’une decellération controlé de 2m30.

    Sur la video le HUD indique les paramètres du speedboat: Masse, TWR, VS (vitesse verticale) , vitesse horizontale, Mach et altitude sea level qui est la hauteur du cockpit au dessus de l’eau. Egalement la situation qui sur l’eau est « SPLASHED » et qui doit le rester pour valider le record.

    En suivant l’altitude sea level on voit que la prise vitesse jusqu’à Mach 2 fait déjauger le speedboat de 30 cm environ.

    Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de Kerbals qui aient atteint cette vitesse sur l’eau et soient sortis en vie!

    La video dans le post en dessous

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  Gilflo.
    #11224

    Gilflo
    Participant

    Video HD

     

    #11226

    Le chimiste
    Admin KSC

    Belle réussite.

    J’ai l’impression que ton « bateau peut donner plus encore 😉 😈

    Comme les proportions par rapport à celle de la Terre, des différentes orbites des planètes découvertes sont connues, avoir la distance de la Terre au Soleil, permettait de connaître le demi grand axe de chaque planète connue.

    #11227

    Gilflo
    Participant

    Il peut, le problème est ensuite de l’arrêter sans casse: j’ai franchi les 800m/s mais des qu’on coupe les gaz c’est la cata…tout est dans la gestion de l’énergie et la transition, meme mechjeb qui est plus fin que moi dans les ordres aux commandes à ses limites….le mm de trop dans le déplacement des ailerons qui maintiennent le bateau sur l’eau à ces vitesse là et c’est l’éclate assurée!

    #11229

    Dakitess
    Admin KSC

    Concrètement, est-ce qu’on peut vraiment considérer qu’il s’agit d’un bâteau ? L’eau sert-elle de support de portance ou s’agit il plutôt d’un avion qui a un truc qui touche l’eau, pour valider la dénomination « bâteau » ?

    Vraie question qui ne diminue en rien l’exploit, mais qui peut permettre de chercher le SweetPoint et de ne pas tricher sur la définition 🙂

    En l’état, sur ta vidéo, j’ai vraiment l’impression que ce qui permet cette vitesse, c’est bien d’avoir un « avion qui touche à peine l’eau », ce qui est tout à fait logique et légitime, mais qui amène naturellement à la conception d’un appareil réfléchi pour cette définition, avec juste un truc qui traine dans l’eau : ce n’est sans doute pas évident pour autant X) Mais est-ce que ce serait toléré ? Et sinon, ou serait placé la limite / définition ?

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #11245

    Gilflo
    Participant

    Il y n’y a qu’une façon de prendre de la vitesse sur l’eau: Dejauger les coques pour diminuer les frottements et la surface mouillée, c’est dire soulever le bateau et éventuellement soulever complètement les coques pour glisser sur des skis!

    Et pour arriver a cela tu peux utiliser les foils ou toute autre surface portante. Il m’a semblé qu’une sustentation grace à une portance air plutôt qu’une portance eau était plus facile à gérer. Du moment que les coques restent dans l’eau, on est toujours en bateau….Je n’ai pas de skis ou foils, mes 2 coques sont toujours au contact de l’eau, à tout moment. J’ai d’ailleurs construit un modele avec 2 bras d’aile triangulaire (stock) , 1 a l’avant, un a l’arrière avec des ailerons, donc beaucoup moins de portance, Ca déjauge pareil et ca dépasse mach 1

    D’ailleurs si tu regardes les voiliers actuels quand ils déjaugent sur leur foils, comme tu l’écris, il ne reste qu’un tout petit truc dans l’eau et on parle à ce sujet de trimarans ou catamarans volants. Nuls doutes que les ingénieurs utilisent aussi d’une façon ou d’une autre la portance aérodynamique créée par la vitesse pour aider à soulever les bateaux

    Bateau volant ou avion flottant….

    D’ailleurs, utiliser la portance de l’air,  c’est ce que font les voitures de F1 avec leurs ailerons pour diminuer ou augmenter l’adherence sur la route!

     

     

     

     

     

    #11247

    Rothor
    Participant

    D’ailleurs si tu regardes les voiliers actuels quand ils déjaugent sur leur foils, comme tu l’écris, il ne reste qu’un tout petit truc dans l’eau et on parle à ce sujet de trimarans ou catamarans volants. Nuls doutes que les ingénieurs utilisent aussi d’une façon ou d’une autre la portance aérodynamique créée par la vitesse pour aider à soulever les bateaux

    Je peux t’assurer qu’il utilise uniquement la portance hydrodynamique. Ces multicoques sont bien en appui sur l’eau exclusivement. A ma connaissance, le seul véhicule marin qui utilise la portance aéro est l’aéroglisseur.

    Sinon, je suis plutôt d’accord avec Daki. A mon sens ton véhicule n’est pas un bateau, Giflo, c’est un avion qui rase la surface de l’eau. Ce que tu as construit, c’est un hydravion supersonique ! Il flotte certes, mais il est surtout capable de voler.

    Je ne critique pas du tout la qualité indéniable de la performance. Et je t’en félicite. Mais, du coup, la définition du challenge mériterait d’être revue et mieux spécifiée. Il est dit en autre : « Ils ne doivent pas voler, bien évidemment! ». Dans le cas de ton véhicule, c’est quand même très discutable. De manière générale d’ailleurs, je ne vois pas comment réaliser ça dans KSP, où N’importe quel véhicule va avoir tendance à voler si la vitesse est suffisante.

    #11248

    Gilflo
    Participant

    Je vais essayer de mettre des poutres à la place des ailes mais garder les ailerons pour contrôler le dejaugeage et je vais voir ce que ca donne…

    Ceci étant j’ai deja essayé les foils dans KSP et c’est indemerdable….Je pense que mes flotteurs sont bien meilleurs!

    #11249

    Dakitess
    Admin KSC

    Ouais techniquement dans KSP, un bâteau qui rase l’eau plutôt qu’un système d’HydroFoils est peut être préférable. Et IRL comme dans KSP, c’est effectivement en réduisant le contact a l’eau que la vitesse peut considérablement augmenter. Et IRL comme dans KSP, avec de la vitesse, tout risque de prendre l’air et de s’envoler ^^

    Je ne mets vraiment pas en doute le réalisme et la pertinence du truc, seulement la limite que l’on s’autorise en matière de définition pour répondre au défi.

    Je serai d’avis que, tant qu’un truc touche l’eau, et que rien ne casse, c’est réussi ^^ Comme à ces vitesse une sortie puis réentrée dans l’eau serait fatal pour la pièce (ou pour la totalité du craft surtout haha), je pense qu’il faut qu’elle dans la flotte et donc que l’on reste bien dans un dynamique, à minima, d’HydroFoils sans trop de risque de pouvoir tricher, même involontairement.

    Une vue de profil, capture d’écran, pour montrer ça, ainsi qu’un F3 ? 🙂

    Il est de toute façon assez probable que ce soit la coque plate rasante qui soit la plus intéressante effectivement, plutôt que des Foils à proprement parlé.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  Dakitess.

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #11251

    Gilflo
    Participant

    Tu observeras sur toute la video, le HUD montre que la situation est « SPLASHED » c’est à dire dans l’eau et que l’on voit petit à petit l’altitude sea level du cockpit augmenter au fur et à mesure qu’on déjauge.

    Si tu t’envoles la situation devient « FLYING LOW » ou « FLYING LOW ALTITUDE » car les seules fois ou je me suis envolé c’a a été lors de la reduction de vitesse ca s’est terminé a la casse en moins d’une seconde et j’ai pas trop vu ce qu’il y avait à la place de SPLASHED. Mais effectivement si on veut on peut le faire voler..

    #11255

    Gilflo
    Participant

    Bon, voila le meme sans aile, 2 poutres profilées et des ailerons derriere la dernière poutre

    Là, je passe M1.47 toujours dans l’eau (Splashed sur le HUD). Il a fini par décoller quand meme pour monter à 40m à M 1.9, tant il est vrai qu’avec de la puissance on fait voler ce qu’on veut. Mais la on ne peut pas dire que c’est un avion!

    Notez que pour atteindre ces vitesses je l’ai allégé en carburant. Donc je travaille maintenant à la stabilisation haute vitesse pour atteindre Mach 2 sans foil!

    #11256

    Gilflo
    Participant

    Pour couper court aux polémiques voici le Catamaran à reaction qui passe Mach 2 sur l’eau. Les coques sont reliées par 2 poutres et derriere la 2ème poutre des ailerons assurent la stabilité longitudinale comme le feraient des foils dans l’eau.

    Un film vaut mieux que des photos et j’ai pris soin de filmer les passages de Mach sur et sous l’eau et on y voit bien la surface immergée des flotteurs

    A la fin il y a le F3 qui donne la plus haute hauteur atteinte, 4m qui doit correspondre au 3,64m de l’Altitude Sea level du HUD, les flotteurs déjaugeant d’environ 30cm durant le run.

    Pour parvenir à ces vitesses j’ai allégé le catamaran au niveau du carburant car à pleine charge il dépasse à peine Mach 1

    Comme pour le précédent, si on envoie comme une brute, il finit par voler, le design du profil MK2 étant tout de meme portant….Mais vu le TWR, meme sans aile ca vole!

    Vous noterez que cette fois le run se fait en manuel, juste avec le SAS qui régule la stabilité longitudinale. Pour ne pas finir en morceaux, tout est une question de dosage au moteur et je pense qu’on peut pousser vers Mach 2.5. Cet engin pourrait être très interessant pour un record de tour du monde en RSS

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  Gilflo.
14 sujets de 1 à 14 (sur un total de 14)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.