Balade en Booster.

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


  • Ce sujet contient 67 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Le chimiste, le il y a 1 mois et 1 semaine. This post has been viewed 2762 times
15 sujets de 46 à 60 (sur un total de 68)
  • Auteur
    Messages
  • #9257
    Dakitess
    Admin KSC

    J’hurle à la triche 😀

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #9259
    Le chimiste
    Admin KSC

    j’ai des problèmes de textures

    là c’est mieux

    j’en ai deux en l’air

    Pas de mod, pas de triche lol

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par Le chimiste.

    Comme les proportions par rapport à celle de la Terre, des différentes orbites des planètes découvertes sont connues, avoir la distance de la Terre au Soleil, permettait de connaître le demi grand axe de chaque planète connue.

    #9707
    Verthel
    Participant

    Ultime tentative pour améliorer la distance parcourue sur la seconde orbite.
    L’objectif est d’alléger au maximum le vaisseau tout en gardant suffisamment d’électricité pour alimenter les roues de réaction.
    Je passe donc de 4 roues placées par paires aux extrémités du booster à une seule roue placée au milieu, et de 2 batteries de 1000 charges à une seule.
    L’ensemble volant est donc construit avec 6 pièces :
    – Le booster réglé à 49% de puissance.
    – La roue de réaction.
    – La batterie.
    – Le séparateur.
    – La capsule.
    – Le parachute.

    Les deux supports permettent d’orienter le booster à 65°, permettant de ne pas taper le sol au décollage pendant les première secondes de vol horizontal en attendant que la poussée le fasse monter.

    La montée se fait régulièrement jusqu’à environ 4000 m d’altitude puis le SAS est mis en prograde jusqu’à environ 30 seconde de la fin de la poussée ou je passe manuellement à un vol horizontal.

    Spoiler:

    Une fois la poussée terminée, le SAS repasse en prograde pour limiter la trainée autant que possible jusqu’à la sortie de l’atmosphère.

    Spoiler:

    La meilleure orbite obtenue, celle avec le périapsis le plus haut, permettra un premier rebond avec une sortie de l’atmosphère la plus élevée :

    Orbite 242.861 km – 16.690 km

    Spoiler:

    Premier rebond à 36 km

    Spoiler:

    Sortie de l’atmosphère avec une apogée à 114.238 km

    Spoiler:

    Survol du KSC à 110 km. La fusée avance sans propulsion depuis maintenant 38 minutes.

    Spoiler:

    Retour dans l’atmosphère pendant la seconde orbite. On ne ressortira pas dans l’espace. On voit les traces de quelques essais précédents.

    Spoiler:

    Survol d’une capsule précédente à 50 km, la première tentative a avoir bouclé un tour de Kerbin.
    Le vol dans l’atmosphère est fait en essayant de stabiliser autant que possible une inclinaison à 35°

    Spoiler:

    A une altitude de 39 km, on entame le second rebond qui malheureusement ne permettra pas de ressortir de l’atmosphère.

    Spoiler:

    Survol du précédent essai. On est encore à 48 km d’altitude en phase de remontée. Cet essai ira donc bien plus loin.

    Spoiler:

    Altitude maximale lors du second rebond à 63.5 km. La température va devenir un problème lors de l’arrivée vers 30 km d’altitude.

    Spoiler:

    Pour limiter la chauffe, je dois basculer le booster tête bêche tout en essayant de garder l’inclinaison de 35-40°, mais avec la capsule en bas à l’arrière.
    Pas eu le temps de prendre d’images. Avec une seule roue de réaction, c’était suffisamment compliqué à tenir la position pour ne pas lâcher les touches du clavier.

    Finalement, le booster est largué et la capsule termine son voyage par une lente descente sous le parachute. Le voyage aura duré 1 heure 7 minutes.

    Spoiler:

    Le point d’atterrissage correspond à 621° parcourus, soit un peu moins d’un tour 3/4.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par Verthel.
    #9709
    Dakitess
    Admin KSC

    … Ouaw ! Okay, nouveau standard, et de loin, bravo !

    Je me demande si l’inclinaison de 35° environ lors de la réentrée, peut être optimisé, en abaissant le nez : moins de frottement pour moins de portance, mais j’ai tendance à me dire que le trade doit être un peu favorable, vers 10-15° plutôt : je ne sais pas si KSP gère les notions de décrochages, me semble que oui, auquel cas 35° risquerait d’être trop élevé et perdre en portance en même temps que perdre en frottement ?

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #9710
    Verthel
    Participant

    Sur des essais précédents, j’ai essayé de mettre un angle de rentrée qui donne le vecteur de poussée vers le haut le plus vers le haut possible pour inverser la vitesse verticale, sans être trop vers l’arrière pour limiter le freinage.

    Avec un angle plus faible, la vitesse verticale devrait évoluer moins vite et donc on descendrait plus bas dans l’atmosphère, là où ça frotte et ça ralentit plus. Donc je pense que le rebond sera moindre.

    J’aurais tendance à essayer avec une angle plus élevé genre 45-50° mais il y a un risque de déséquilibre qui remettrait la fusée à la verticale dans les couches plus denses de l’atmosphère, surtout avec une seule roue de réaction.

    Concernant le décrochage, je suppose que c’est à plus faible vitesse et plus bas dans l’atmosphère, et avec des ailes.

    Sur le second rebond, je descend seulement à 39 km, à une vitesse de 2316 m/s, puis l’altitude remonte.

    Ceci étant, ce n’est que suppositions. Il faudrait faire un test de rentrée avec un angle de 10-15° pour voir ce qui se passe. Je verrai si j’ai une sauvegarde avant la seconde rentrée.

     

    EDIT : Je viens de faire le test avec un angle de 15-20°, sur la save du début de la dernière rentrée.

    C’est assez difficile de tenir l’angle et vers 34-32 km, ça chauffe beaucoup, même avec la fusée tête bêche. Puis ça devient instable et la fusée passe à une inclinaison de 65-70°, impossible à rectifier même en mettant le SAS sur Rétrograde. Le vol est relativement plat, donc ça plane plutôt bien. Avec une température à 99.5%, il faut larguer la capsule qui finit le trajet en rétrograde sans chauffer plus.

    A l’arrivée, ça donne environ 30° de moins que sur le meilleur essai :

    Spoiler:
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par Verthel. Raison: Après test d'angle 15-20°
    #9716
    Rothor
    Participant

    Prestation impressionante Verthel. J’ai fait quelques essais hier soir. J’en suis à 1 Tour et des broutilles. Mais j’ai encore quelques idées en tête. Hâte d’être à ce soir pour expérimenter ça.

    #9723
    Rothor
    Participant

    Hello ! I’m back.

    Bon, j’ai fait quelques essais. Voici le premier, une tentative de spaceplane très médiocre. Je vous passe les détails, ç’est minable 🙂

    L’essai suivant en revanche s’est avéré très performant. Je suis partie de l’idée de Verthel (Big up à lui, je ne me serais sans doute pas aventuré sur cette voie sans son inspiration), et j’ai drastiquement réduit la masse. Une capsule, c’est lourd. Dégageons là. Parachute idem. Après tout les Kerbonautes ont maintenant leur parachute personnel.  Voici donc la bête :

    Après de nombreuse tentative, l’engin étant très délicat à piloter, j’ai réussi à obtenir une orbite de 138,908 m sur 27,678 m

    Après le premier rebond, pris sur un angle d’attaque de 15° (Tenu avec MechJeb Smart A.S.S),  j’arrive sur  74,103-38,807. On entame de deuxième tour.

    Viens ensuite le deuxième rebond. Toujours sur 15°. qui nous fait passer en vol suborbital.  multiple ricochets entre 30km et 50km. Puis splash down.

    Au final, 2 tour et 2/3 environ, pour une position de 161°47’53 »E 🙂

    #9725
    Verthel
    Participant

    Alors là, tout simplement Bravo !!!!

    Je me disais qu’il était possible de dépasser 2 tours mais sans voir comment faire. Tu fais presque 1 tour de plus que mon meilleur essai.

    L’intuition de Dakitess sur l’angle de 15° était bonne. 🙂

    Tu arrives à gérer la température avec une coiffe et un siège? C’est presque incroyable comme solution.

    Tu vas surement inspirer des vocations pour atteindre les 3 tours, soyons fous !!

    #9726
    Rothor
    Participant

    Merci Verthel. Je n’ai aucun soucis de température. La coiffe est très résistante à la chaleur.  L’incidence de 15° est en effet bien meilleur en terme de ratio Portance/Trainée, mais pour pouvoir le prendre, il faut un périgée suffisamment haut. S’il est trop bas, il faut prendre plus d’angle pour ne pas s’enfoncer trop profond dans l’atmosphère, comme tu as pu t’en rendre compte.

    Quant aux 3 tours, je pense que ça ne saurait tarder. J’ai ajouté une deuxième roue de réaction pour améliorer le contrôle de mon vaisseau à la fin de la phase propulsé, ou je prends beaucoup de pitch négatif, et je viens de faire un lancement à 148,853-36,109. Ça promet un très beau run.

    #9727
    Dakitess
    Admin KSC

    Holala, y’a du boulot ! Peux tu nous en dire plus sur la mise en orbite qui conditionne à peu près… Tout ? Quelle puissance pour le Booster ? Quel profil ? Utilisation de MJ pour cette ascension ?

    Saurais tu le refaire sans MJ pour homologuer ce record ? Je n’ai contre le fait de le retenir dans une catégorie utilisation de mods, c’est juste par curiosité ^^

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #9732
    Rothor
    Participant

    Je peux très bien le faire sans MechJeb, Daki. Y a aucun soucis la dessus. Sans me vanter, je pilote bien mieux que MechJeb 🙂

    En fait, j’utilise MechJeb par commodité, quand il n’y a pas grand chose à faire, de la même manière qu’un pilote de ligne active l’autopilote en phase de croisière si tu veux. Je ne l’utilise évidemment pas pendant l’ascension qui est la phase la plus délicate du vol. Le seul usage que j’ai de MechJeb, c’est Smart A.S.S, que j’utilise durant les phases de rebond, et pour une tache bien précise : Tenir une incidence précise par rapport au prograde (+15° de pitch par exemple). Et comme il n’y a rien d’autre à faire pendant ces phases de rebond, ça me permet d’activer le Physic Warp, et d’aller me rouler une clope.

    Concernant le profile d’ascension, voici comment ça se passe :

    1. Décollage Verticale. TWR de 1.4 sur le LaunchPad.

    2. Passer 50m/s, amorce d’un gravity turn standard, pas trop agressif, pour arrivée à 45° avec une vitesse de 500m/s.

    Je ne suis pas trop agressif sur le gravity turn, et c’est volontaire. Il faut avoir à l’esprit que le périgée de l’orbite finale ne peut pas être supérieur à la hauteur de la fusée au moment de l’arrêt du moteur. Si je veux un périgée à 30km par exemple, il faut nécessaire que je sois au dessus de 30km à l’arrêt du moteur. Pour cette raison, et comme le temps de burn est cours,  je ne pars pas trop vite à l’horizontal. Car j’ai besoin de prendre rapidement de la hauteur.

    3. Aux alentours de 700-800 m/s, entre 15000 et 20000 m, je commence à baisser le nez, et je baisse autant que je peux en essayant de ne pas dépasser le seuil au delà duquel la fusée se retourne. Ça commence par un angle de -10° (p/r au prograde), jusqu’à atteindre -30/-40 en fin de burn à une hauteur comprise entre 30 et 40km. C’est vraiment la phase clé du vol, et aussi la plus délicate !

    4. Une fois le moteur éteint, je maintiens un pitch négatif important (-20° /-30°) pendant quelques temps, et je le réduis petit à petit. L’objectif étant de continuer à faire monter le périgée. Il me semble que je gagne environ 10km grâce à cela. Le prix à payer bien sur, c’est qu’on génère pas mal de trainée, qu’on perd de la vitesse et qu’on fait baisser l’apogée.

    5. Et pour finir, je passe en prograde pour limiter la trainée

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 10 mois par Rothor.
    #9734
    Dakitess
    Admin KSC

    Oh WOW… J’aurais jamais pensé à aller aussi loin dans l’objectif du périgée pour le coup. Chapeau ^^ J’en restais coincé sur le fait que trop de traînée ou de poussée désaxée du prograde ne pouvait être une bonne chose. A voir si cela peut quand même s’optimiser un peu en arrondissant davantage l’ascension : je me dis que tu peux sans doute atteindre la même altitude, mais plus tard, avec davantage de vecteur horizontal, et une moindre compensation vers le bas, mettons -20° plutôt que -40° quoi.

    Mais du coup quand le moteur est coupé, plus de poussée, et tu dis que par portance, le périgée continue de monter ? Faut que je vois à quoi ressemble l’orbite à ce moment là, la position du Pe et de l’Ap parce que je suis pas sur de comprendre 🙂 Cela me semble au moins partiellement à perte, mais tu évoques 10km environ de gain sur le Pe, ce qui est juste énorme et capital pour ce record.

    En tout cas… GG, vos deux dernières entrées sont pleines d’enseignements et peuvent sans mal se transposer aux lancement conventionnels, en exposant tout l’intérêt des forts TWR quand un tir le permet 😉

    ------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

    #9735
    Rothor
    Participant

    Tout ça,  c’est une histoire de compromis et d’équilibre. Il n’y a pas de trajectoire sans perte, et ce n’est pas forcement la trajectoire qui minimise les pertes qui est la meilleur pour la suite du vol. C’est pas du tout évident à déterminer, et pas intuitif non plus.

    J’ai essayé pas mal de trajectoire, en essayent notamment d’être plus progressif. mais au final, avec le véhicule que j’ai, c’est ce plan de vol très brutal qui donne les meilleurs résultats.  Le problème du plan de vol que tu suggères, c’est le « plus tard ». Le temps de burn étant limité, ce « plus tard » est synonyme de « trop tard ».  Pour augmenté ce temps de burn, la solution est de réduire la puissance du booster, mais on perd alors trop en TWR au décollage, ce qui fait monter les pertes gravitationnelles en flèche.

    Après, la montée du périgée grâce aux effets atmo,  ça coute en effet très chère. Pour 10km de gagner sur le périgée, je dois en perdre dans les 80km sur l’apogée, p’tet même 100km, je sais plus exactement. L’idée, c’est vraiment de préparer le premier rebond.

    #9736
    Verthel
    Participant

    Il y a un truc qui m’intrigue.

    Comment fais-tu passer ton pilote de la capsule au siège, avec la coiffe fermée?

    Normalement, on ne peut pas mettre le pilote directement dans le siège et s’il est dans la capsule, on ne peut pas le transférer vers le siège. En le faisant sortir, comment sélectionner le siège qu’on ne voit pas derrière la coiffe?

    Il y a surement une astuce.

    #9737
    Rothor
    Participant

    Bon, run terminé. Plus de 2h30 de vol pour Jeb. La situation après l’ascension, vous l’avez plus haut. Après 1 tour bouclé et le premier rebond (+15° sur la phase descendant, 0° sur à l’ascendant), on est sur du 110km-42km. 39mn de vol.

    Deuxième rebond. 2ième tour achevé. 87km-44km. 1h12 de vol.

    Troisième rebond. 3ième tour bouclé. L’apogée est passée sous les 70km. 62km-46km. 1h43 de vol.

    Et finalement touch-down. Pas de tour complet pour ce passage. 86°46’26 » après 3 révolution complète et 2h30 de vol. presque 3 tour 1/2.

    Pas mécontent de ce run. c’est un gros Kiff de surfer comme ça sur l’atmosphère et de parcourir des distances énormes rien qu’avec l’inertie du machin.

    C’est terriblement proche du jeu des ricochets. L’impulsion initiale est l’élément primordial. Elle conditionne l’angle d’attaque des ricochets.  Trop fort, et l’on fait peu de rebond mais on se prend de gros coup de frein. Trop faible, et l’on freine peu mais très souvent.

    Je n’ai testé qu’une seule impulsion de départ. 149km-36km.  Alors je ne doute pas qu’il y ait encore une marge de progression. Mais bon, 2h30 de vol quand même. Je fais une pause pour le moment 🙂

15 sujets de 46 à 60 (sur un total de 68)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.