Répondre à : Balade en Booster.

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#9732
Rothor
Participant

Je peux très bien le faire sans MechJeb, Daki. Y a aucun soucis la dessus. Sans me vanter, je pilote bien mieux que MechJeb 🙂

En fait, j’utilise MechJeb par commodité, quand il n’y a pas grand chose à faire, de la même manière qu’un pilote de ligne active l’autopilote en phase de croisière si tu veux. Je ne l’utilise évidemment pas pendant l’ascension qui est la phase la plus délicate du vol. Le seul usage que j’ai de MechJeb, c’est Smart A.S.S, que j’utilise durant les phases de rebond, et pour une tache bien précise : Tenir une incidence précise par rapport au prograde (+15° de pitch par exemple). Et comme il n’y a rien d’autre à faire pendant ces phases de rebond, ça me permet d’activer le Physic Warp, et d’aller me rouler une clope.

Concernant le profile d’ascension, voici comment ça se passe :

1. Décollage Verticale. TWR de 1.4 sur le LaunchPad.

2. Passer 50m/s, amorce d’un gravity turn standard, pas trop agressif, pour arrivée à 45° avec une vitesse de 500m/s.

Je ne suis pas trop agressif sur le gravity turn, et c’est volontaire. Il faut avoir à l’esprit que le périgée de l’orbite finale ne peut pas être supérieur à la hauteur de la fusée au moment de l’arrêt du moteur. Si je veux un périgée à 30km par exemple, il faut nécessaire que je sois au dessus de 30km à l’arrêt du moteur. Pour cette raison, et comme le temps de burn est cours,  je ne pars pas trop vite à l’horizontal. Car j’ai besoin de prendre rapidement de la hauteur.

3. Aux alentours de 700-800 m/s, entre 15000 et 20000 m, je commence à baisser le nez, et je baisse autant que je peux en essayant de ne pas dépasser le seuil au delà duquel la fusée se retourne. Ça commence par un angle de -10° (p/r au prograde), jusqu’à atteindre -30/-40 en fin de burn à une hauteur comprise entre 30 et 40km. C’est vraiment la phase clé du vol, et aussi la plus délicate !

4. Une fois le moteur éteint, je maintiens un pitch négatif important (-20° /-30°) pendant quelques temps, et je le réduis petit à petit. L’objectif étant de continuer à faire monter le périgée. Il me semble que je gagne environ 10km grâce à cela. Le prix à payer bien sur, c’est qu’on génère pas mal de trainée, qu’on perd de la vitesse et qu’on fait baisser l’apogée.

5. Et pour finir, je passe en prograde pour limiter la trainée

 

 

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 1 mois par Rothor.