Répondre à : Balade en Booster.

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#9710
Verthel
Participant

Sur des essais précédents, j’ai essayé de mettre un angle de rentrée qui donne le vecteur de poussée vers le haut le plus vers le haut possible pour inverser la vitesse verticale, sans être trop vers l’arrière pour limiter le freinage.

Avec un angle plus faible, la vitesse verticale devrait évoluer moins vite et donc on descendrait plus bas dans l’atmosphère, là où ça frotte et ça ralentit plus. Donc je pense que le rebond sera moindre.

J’aurais tendance à essayer avec une angle plus élevé genre 45-50° mais il y a un risque de déséquilibre qui remettrait la fusée à la verticale dans les couches plus denses de l’atmosphère, surtout avec une seule roue de réaction.

Concernant le décrochage, je suppose que c’est à plus faible vitesse et plus bas dans l’atmosphère, et avec des ailes.

Sur le second rebond, je descend seulement à 39 km, à une vitesse de 2316 m/s, puis l’altitude remonte.

Ceci étant, ce n’est que suppositions. Il faudrait faire un test de rentrée avec un angle de 10-15° pour voir ce qui se passe. Je verrai si j’ai une sauvegarde avant la seconde rentrée.

 

EDIT : Je viens de faire le test avec un angle de 15-20°, sur la save du début de la dernière rentrée.

C’est assez difficile de tenir l’angle et vers 34-32 km, ça chauffe beaucoup, même avec la fusée tête bêche. Puis ça devient instable et la fusée passe à une inclinaison de 65-70°, impossible à rectifier même en mettant le SAS sur Rétrograde. Le vol est relativement plat, donc ça plane plutôt bien. Avec une température à 99.5%, il faut larguer la capsule qui finit le trajet en rétrograde sans chauffer plus.

A l’arrivée, ça donne environ 30° de moins que sur le meilleur essai :

Spoiler:
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 1 mois par Verthel. Raison: Après test d'angle 15-20°