Répondre à : Apollo 21: Le futur

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#8864
Verthel
Participant

De mon coté, j’ai visité 9 anomalies sur la Lune.

L’ordre de visite a été conditionné par le fait de devoir rester dans des zones éclairées.
Mon vaisseau n’ayant pas de générateurs nucléaires, l’alimentation se fait par les panneaux solaires exclusivement.
Le temps de ravitaillement allant de 3 heures à 1 jour, selon la richesse du sol, je n’ai pas eu d’autre solution que d’optimiser les déplacements selon le soleil.
Ca explique que les anomalies du pôle sud (6 et 9) pourtant proches en distance sont en fait distante en terme d’éclairement de la zone.

Etape 1 : Arche

La pilote n’a pas encore une grosse expérience des atterrissages précis sur une cible au sol. Elle arrive quand même à 1500 m de l’arche. C’est l’occasion d’utiliser le rover pour faire le trajet.

Spoiler:

Le rover s’avère très mal conçu avec trop de poids aux extrémités, ce qui le rend instable et oblige à rouler lentement pour éviter de percuter le sol quand il oscille. Cette partie de la mission est un ratage, mais tant pis, on continue.

Etape 2 : Mémorial Armstrong

Après quelques heures de ravitaillement à coté de l’arche, le vaisseau décolle pour un saut de puce vers le Mémorial.
Vous noterez la présence d’un rover présent sur place. Il s’agit d’un prototype testé ici dans le cadre du défi sur le Mont Olympe.
Cette fois le pilote se pose à 750 m de la cible. Ca s’améliore.

Spoiler:

Après ravitaillement c’est le départ vers la cible suivante.

Etape 3 : Monolithe

En pratique, c’est assez pénible d’y accéder. Il faut se poser loin pour être sur un terrain plat. Le Rover montre ici toutes ses limites de conception foirée. L’accès au monolithe se fait en Jetpack. On aura utilisé sur ce voyage tous les modes de déplacements possibles.

Spoiler:

Là encore on aura eu soin d’avoir un bon ensoleillement avant un grand saut vers le nord.

Etape 4 : Encore un monolithe

Spoiler:

Arrêtons nous quelques instants sur le mode d’arrimage du Rover.

Celui ci découple de son attache formée par deux ports d’amarrage Junior.
Puis au retour, le pilote se place sous le port fixe et lance les moteurs pour monter à portée de capture des ports.
Ca marche à tous les coups.

Spoiler:

Avant de repartir vers le sud et l’étape 5, il faut faire un mini saut de quelques km pour pouvoir forer et ravitailler.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 4 mois par Verthel.