Répondre à : Visite de Olympus Mons sur Mars bien-sur

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#8098
Verthel
Participant

Voilà la fusée complète au décollage :

Les boosters viennent d’un mod, SpaceY-Lifters me semble-t-il mais je n’en suis pas totalement sûr. Ils sont reliés qu cœur par des découpleurs à propulseurs intégré pour éloigner les boosters vides. Très pratique, ça évite bien des collisions indésirables.

Le cœur du premier étage est un moteur S3 KS-25×4 Mammoth qui s’allume après la fin des boosters.

Tout cela suffit à atteindre l’orbite.

Pour quitter la zone d’influence de la Terre et arriver à Mars, l’étage nucléaire prend le relais.

  • boosters :     1934 m/s
  • Mammoth : 2752 m/s
  • Nuc :             6003 m/s
  • Désorbiteur : 864 m/s

C’est très largement suffisant pour faire le voyage.

Pour en revenir aux mods, j’ai utilisé entre autres les suivants :

Les structures tubulaires « carrées » servant de base au Rover viennent aussi d’un mod, Near Future Construction il me semble.

Une partie des modules scientifiques dont l’antenne verticale et les analyseurs de surface viennent du mod DMagic Orbital Science suggéré par Le Chimiste.

J’utilise aussi le changement de type de carburant et certains modèles de réservoirs qui complètent la panoplie Stock, les noms des mod m’échappent.

Trajectories permet de viser la Caldeira. Impossible pour moi d’anticiper autrement la déviation atmosphérique et la rotation de la planète cible.

Enfin KronalUtils pour les plans.

Par contre je n’utilise pas TweakScale. Je trouve trop facile de prendre le moteur le plus optimal et de le redimensionner pour l’utiliser sur n’importe quelle taille de support. Je préfère utiliser les moteurs dans leur gamme de dimension d’origine, ça me semble plus réaliste.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 années et 5 mois par Verthel.