Répondre à : un premier défi pour la conception d'avion hypersonique

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#7244
Gilflo
Participant

Je ne parle pas de flapping, mais du fait que la vitesse verticale Vz est directement proportionnelle à la vitesse horizontale,Vi, ce qui fait que un infime déplacement de la gouverne de profondeur à tres grande vitesse provoque des variations de vitesse verticale tres importantes:
Explications
Vi (kts)/Vz(ft/mn) = pente en % , la pente en Degré étant 0,6 X pente en %. Pour tenir une pente de 5% soit 3° à 100kt il faut monter avec une Vz de 500ft/mn
ce qui fait 100ft/mn pour 0,6° de pente
100kts = 50m/s et 100ft/mn = 0,5m/s si on multiplie tout par 2, à 100m/s de vitesse 0,6° d’augmentation de pente donne une augmentation de 1m/s de vitesse verticale

Une variation d’à peine plus d’1/2 degré sur votre horizon provoque à 100m/s une vitesse verticale de 1m/s
Si vous êtes à 10 fois cette vitesse soit 1000m/s ce 1/2° d’augmentation d’assiette sur votre horizon provoquera une vitesse verticale 10 fois plus grande, c’est à dire 10m/s

La precision du pilotage sur un joystick ou avec les touches est déjà excellente si on est capable de faire varier l’assiette degré par degré et je doute que beaucoup y parviennent car sur la Navball l’épaisseur du trait orange de la maquette représentant l’avion correspond à au moins 2°
1° à 1000 m/s c’est une augmentation immediate de votre altitude de 20m toutes les secondes et à 1500m/s c’est 30m. A 2° c’est 2 fois plus
Il est donc illusoire de de voler stable à une altitude donnée sans pilote automatique à ces vitesses la!