Répondre à : Le voyage interstellaire impossible à tout jamais ?

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#5955
Dakitess
Admin KSC

J’oubliais LA solution évidente théorique envisageable, dont on ne peut rien prédire pour le futur et donc réservant une éventuelle faisabilité : l’antimatière. Ce n’est pas de la magie, ça n’a rien de particulièrement exotique, et c’est potentiellement une vraie solution au paradigme du chimique d’aujourd’hui. C’est d’ailleurs Rolland Lehoucq, souvent lui que vous entendrez cité quand on en vient aux voyages interstellaires, qui montre bien la position tout particulière de la réaction matière/antimatière face à TOUS les autres types de transformation, fusion incluse : c’est un à trois ordre de grandeur au dessus, et nous l’avons vu via le logarithme népérien, les puissances de 10 sont extrêmement importante dans l’équation des fusées.

Là, presque toute la totalité de la masse est récupérée sous forme d’énergie, et c’est cool. Et ca rend les masses propulsives (qui ne disparaissent pas pour autant !) drastiquement moins importantes, réduisant d’autant le terrible facteur Minitial / Mfinal.

Bref, c’est LA solution s’il fallait parler d’un truc qui est physiquement compris, et dont les progrès sur sa maîtrise vont croissant, sans limite précise, sans paradigme bloquant. Reste qu’on parle d’une matière qui n’a qu’une envie, s’annihiler au plus vite avec sa voisine opposée de charge opposée, impliquant un défi tout à fait hallucinant de confinement et de maitrise en sortie, puis de transformation de toute cette énergie en un travail exploitable sans en perdre 90%.

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------