Répondre à : Mod Principia, physique gravitationnelle réaliste

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#15796
Verthel
Participant

Après un weekend à tester Principia, je rejoins les constats de tofeu84.

J’ai testé en 1.9.1 dans le système stock avec des mods pièces, pour commencer dans un cadre simple avant d’essayer sur RSS RO.

Le fonctionnement est fondamentalement changé et il faut s’habituer aux différents affichages des trajectoires selon le référentiel choisi. Il faut piger le truc pour que ça devienne plus compréhensible.
Ca m’a fait penser aux premières tentatives de rendez vous orbitaux, où tout d’un coup on comprend le truc et ça fonctionne bien.

Après avoir placé deux satellites autour de la Mune, j’ai testé rendez vous orbital qui est pratique à faire à l’aide du référentiel centré sur la cible (qui est immobile).
Puis j’ai envoyé des antennes relais vers Duna et Eve pour tester le vol interplanétaire. Là, ça se complique avec les modes d’affichages de la carte qui sont assez difficiles à interpréter dans un premier temps.
Le fait de ne pas pouvoir placer un nœud de manœuvre directement d’un clic sur la trajectoire est perturbant au début, puis on prend le coup au fil du temps. L’absence d’affichage du delta V restant sur une manœuvre est délicat. Il faut bien visualiser l’évolution de la trajectoire par rapport à l’objectif, et affiner par des corrections.
Le calcul des trajectoires est très sensible. De faibles poussées peuvent avoir beaucoup plus d’effet que dans le jeu classique.

Enfin, j’ai envoyé un relai de communication dans le système de Jool pour voir ce que donnait les trajectoires dans le système des lunes qui sont placées différemment par rapport au stock pour des raisons de stabilité parait-il.
C’est amusant de voir les trajectoires se déformer en passant à proximité des lunes, de façon dynamique sans la notion des sphères d’influence. Par contre, la trajectoire du vaisseau est assez imprévisible à long terme. La moindre influence d’une lune, même faible peut perturber votre trajectoire et vous éjecter du système Joolien en quelques orbites. Il y a surement des repères à acquérir pour anticiper un peu, mais ça doit nécessiter beaucoup d’essais. Les corrections de trajectoires, même de faible intensité, prennent souvent des proportions inattendues avec des modifications d’orbites très fortes.
L’affichage des trajectoires devient vite encombré pour ne pas dire surchargé, avec celles des lunes qui n’ont pas la bonne idée de toutes rester dans leur plan. Certaines se décalent rendant la lecture parfois ardue.

Je n’ai pas encore testé les atterrissages, sur la Mune ou Minmus dans un premier temps, ayant préféré voir la partie trajectoires.

Cette première approche me donne un sentiment positif et l’envie de continuer à approfondir ce que Principia propose en terme de jeu.