Répondre à : Mod Principia, physique gravitationnelle réaliste

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#15440
Tofeur84
Participant

Bonjour,

Voici la suite de mes essais avec Principia. Je reste exactement dans la cadre d’essais précédent, avec ma fusée en orbite basse.

Je vais effectuer les manœuvres suivantes :

  1. Circularisation haute (1000 km)
  2. Vol vers la Mun selon une orbite avec retour libre
  3. Amunissage
  4. Et avec un F9 avant amunissage, test de la trajectoire de retour vers Kerbin

1- Circularisation haute.

On passe de 90 Km à 1000 Km en deux poussées en Ap, classique. La poussée « prograde », « tangentielle » en langage Principia, se gère depuis l’écran de contrôle de principia, pas de nœud de manœuvre. En restant dans le même plan, ou même avec changement d’inclinaison, aucune différence avec une manœuvre « stock ».

Voilà , nous sommes en circulaire à 1000 Km de Kerbin.

2- Vers la Mun.

On entre dans le vif du sujet.

Un vol dans Principia se déroule selon des étapes à définir dans une succession bien précise.

  • Créer une « histoire » avec une durée, de quelques heures à plusieurs années et un cadre de référence initial (kerbin, Kerbol, etc. en gros, là d’où vous partez)
  • Créer un plan de vol, puis des manœuvres  successives.
  • Dans les manœuvres, on peux changer de référentiel et on établi les deltaV de poussée dans les 3 axes/6 directions.

Il faut choisir plusieurs référentiels successifs pour bien établir une trajectoire. On commence en se référant à Kerbin, puis au barycentre entre Kerbin et Mun, puis vis à vis de la surface de la Mun. Toute ceci est très différend de la méthode « stock ».

Par rapport à Kerbin, on établi la poussée en DeltaV approximativement vers l’orbite de la Mun.

Vous noterez que Principia dans la Navball indique le DeltaV nécessaire, comme en stock.

Ensuite on décale la manœuvre dans le temps pour établir la rencontre avec Mun, tout en se référant maintenant au barycentre Kerbin/Mun. D’ou le tracé en pointillé qui prend plus ou moins la forme d’un 8, le centre du 8 étant ce barycentre entre les deux astres.

On ajuste le passage à proximité de Mun, en rechangeant de référentiel. Pour avoir le Pe relatif à Mun, on choisit comme référentiel la surface de Mun.

Avant changement.

Là on a changé de référentiel.

Ici la trajectoire est établie en poussée et dans le temps, on passe des pointillés au trait continu.

On y va, on saute dans le temps et l’espace au point de manœuvre avec l’option qui va bien dans principia, très pratique. Mais attention, à quelques 0,1 m/s de DeltaV d’écart par rapport aux calculs, votre trajectoire si patiemment établie est loupée.

Principia vous propose via le SAS d’aligner le vaisseau vers le point de manœuvre, comme en stock, c’est calculé, donc aucun difficulté à lancer la poussée parfaitement dans la bonne direction.

On arrive sur la Mun. Comme j’ai perdu la liaison radio dans le cône d’ombre de la Mun, j’ai poussé anti-tangentiel (rétrograde) bien après le Pe, donc je ne peux plus circulariser autour de Mun. Je tente une manœuvre de secours pour aller amunir. Vous noterez qu’après cette poussée, Principia calcule toutes les trajectoires autour de Mun, jusqu’à l’écrasement.

3- Amunissage.

On se prépare à toucher le sol, Principia continu ses calculs de trajectoires, mais comme il ne peut plus y avoir de révolution autour de la Mun, le résultat fait plutôt désordre.

Cette étape reste dans du classique, on atterri comme d’habitude, sans problème particulier, comme en stock. Comme toujours, trop vite égale boum, trop de rétro-fusée avant de toucher le sol et on rebondi.

Un décollage vers une orbite parking à 20 km se fait sans aucun soucis (Je n’ai pas fait de copie d’écran).

4- Retour vers Kerbin.

Revenons en arrière. J’ai perdu le contact radio dans le cône d’ombre de la Mun, vaisseau non contrôlable. Ça tombe bien, le centre de contrôle à établi une orbite avec retour libre, ouf. On repart donc vers Kerbin sans rien faire, c’est « magique », franchement très impressionnant.

Voilà ce que principia calcule lors du retour naturel du vaisseau vers Kerbin.

Le vaisseau quitte l’attraction de Mun et va vers celle de Kerbin, via le barycentre, d’où la succession d’orbites en 8.

Lors du premier passage au plus proche de Kerbin, classiquement, on pousse anti-tangentiel (rétrograde) pour ré-orbiter directement autour de Kerbin. Ensuite il n’y a plus qu’à faire la rentrée atmosphérique, comme d’habitude.

Bilan.

Principia est pleinement utilisable sur une version stock du système Kerbolien, pas besoin de RSS, en tout cas autour de Kerbin. Je testerais un vol vers Duna pour le vérifier.

Il y a quelques bugs d’affichage de temps en temps, comme celui ci :

Mais globalement, on peux travailler avec ce mod. Il faut réapprendre quelques bases, mais si vous avez de l’expérience sous « stock », rien qui fasse notablement augmenter votre consommation de Prozac. Ceci étant, j’ai mis plusieurs heures pour faire mon vrai premier vol complet vers la Mun.

Notions très différentes de la version stock :

  • La notion de référentiels et de choix de ces derniers est le concept le plus disruptif je trouve.
  • Si vous larguez un étage devenu inutile faute de carburant, vous devez TOUT recalculer, la masse de votre vaisseau est un paramètre très déterminant d’une trajectoire

Le seul vrai soucis très gênant est le fait que Principia n’indique pas le deltaV restant à consommer lors de la poussée au nœud de manœuvre. La barre de deltaV sur la navball ne diminue pas ! Donc là, la seule solution est de calculer sur un bout de papier le deltaV total de votre étage actif, d’enlever le deltaV requit pour la manœuvre et de couper manuellement les moteurs pile au bon moment. Et comme je l’ai déjà dis, vers la Mun, +/- 0,1 de deltaV vous envoient loin de la trajectoire pré-établie.

Autre « soucis », si principia propose d’établir plusieurs manœuvres successives dans un même plan de vol, cela ne fonctionne pas encore, la trajectoire établie à la 1er manœuvre n’est pas interprété par la seconde, donc elle est fausse. Mais il suffit de faire ses manœuvres une à une pour contourner ceci.

Voilà. Je testerais un vol vers Druna plus tard.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 7 mois par Tofeur84.

Sous KSP depuis 2013, mais je ne sais pas tout loin de là...