Répondre à : APOLLO XI en RSS: un sacré défi!

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#11308
Gilflo
Participant

Voici donc la configuration finale du Lander et ses performance lunaire S2 pour la descente et S1 pour la remontée avec les moteur S6-V-Osprey

Voici le Lander Apollo accroché à son module de commande Leo sous lequel sur trouve d’abord un bouclier thermique et un petit réservoir Cryo de 900DV. En dessous le grand module Cryo assure la mise en orbite lunaire et le retour. Je pense qu’il y a une grosse marge de DV VAC qui pourront peut être servir au freinage lors du retour sur terre. En cas de besoin les 2 bouclier thermiques permettront un aerofreinage sur les couches basses.

12 générateurs PB NUk de NearFutureElectrical assurent une isolation parfaite des réservoirs quelques soit le temps passé sans lumière solaire

Voici la fusée d’environ 8200T

Les 2 premiers étages LFO sont 2 groupes de 6 réservoirs propulsés par par 12 moteurs VECTOR – he oui ce sont finalement les plus interessant au niveau Poids/DV/TWR- tweakscalés à 3m pour l’étage 1 et 3.4m pour le 2. la base des réservoirs est 5m

Vient ensuite à l’intérieur un étage de 6 reservoirs Cryo de 3.75 avec des moteurs CT65 « Yucatan » de 4.15m  qui entoure le réservoir central Cryogénique de 5m de diamètre avec à la base 7 moteurs Sarnus de 1.60m de chez Bluedog

Les 2 premiers étages ont un TWR de l’ordre de 1.5 et les étages cryogéniques développent un TWR de 1 car ils commenceront a fonctionner dans la très haute atmosphère, plus de 80kms.

Vue de dessus: pour des raisons d’encombrement et de violence des séparations les étages ne sont pas collés au réservoir central.

Voila pour la présentation

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années et 8 mois par Gilflo.