Répondre à : Défi à Mach 2 sur l'océan

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#11245
Gilflo
Participant

Il y n’y a qu’une façon de prendre de la vitesse sur l’eau: Dejauger les coques pour diminuer les frottements et la surface mouillée, c’est dire soulever le bateau et éventuellement soulever complètement les coques pour glisser sur des skis!

Et pour arriver a cela tu peux utiliser les foils ou toute autre surface portante. Il m’a semblé qu’une sustentation grace à une portance air plutôt qu’une portance eau était plus facile à gérer. Du moment que les coques restent dans l’eau, on est toujours en bateau….Je n’ai pas de skis ou foils, mes 2 coques sont toujours au contact de l’eau, à tout moment. J’ai d’ailleurs construit un modele avec 2 bras d’aile triangulaire (stock) , 1 a l’avant, un a l’arrière avec des ailerons, donc beaucoup moins de portance, Ca déjauge pareil et ca dépasse mach 1

D’ailleurs si tu regardes les voiliers actuels quand ils déjaugent sur leur foils, comme tu l’écris, il ne reste qu’un tout petit truc dans l’eau et on parle à ce sujet de trimarans ou catamarans volants. Nuls doutes que les ingénieurs utilisent aussi d’une façon ou d’une autre la portance aérodynamique créée par la vitesse pour aider à soulever les bateaux

Bateau volant ou avion flottant….

D’ailleurs, utiliser la portance de l’air,  c’est ce que font les voitures de F1 avec leurs ailerons pour diminuer ou augmenter l’adherence sur la route!