Répondre à : Un nouveau vaisseau habité pour la KASA

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#10480
Verthel
Participant

Ma contribution à la définition d’un vaisseau 2 places et pas cher pour dépanner la KASA.

Cout : 16 087 cr, Masse 5510 kg

Légende :

0) Partie habitée : 2 conserves d’atterrissage MK1
1) Propulseur principal 24-77 « Twitch » / « Tic » (x2)
2) Propulsion de secours (x2) LV-1R « Spider » / « Araignée » (x2)
3) RCS « prograde » RCS linéaire (x2)
4) RCS « latéral » RCS linéaire (x4)
5) RCS « rétrograde » RCS linéaire (x2)
6) Réservoirs monergol miniature Stratus-V (x6)
8) Découpleur pour la partie propulsion
9) Découpleur pour la tour de sauvetage
10) Petit panneau radiateur
11) Panneaux solaires OX-STAT (x4)
12) Groupe rechargeable Z-1K (1000 charges)
13) Antenne fixe Comunitron 16-S.
14) Antenne HG-5
15) Parachute principal (x2)
16) Parachute de freinage (x2)
17) Phare pour amarrage de nuit
18) Port d’amarrage Chop-O-Tron (taille moyenne)
19) Jambe d’atterrissage LT-1 (taille moyenne)
20) Tour de sauvetage

Cout total avec le lanceur pour mise en orbite à 90 km : 31 524 cr

Le lanceur place le vaisseau de transport sur une orbite basse à 90 km.

Puis le vaisseau rejoint un labo orbital à 120 km.

Pour le retour, le module de propulsion est largué après avoir freiné les vaisseau pour sa rentrée dans l’atmosphère.

Le retour se passe sans problèmes.

Redondances et sécurités :

Propulsion :
2 paires de moteurs 24-77 et LV-1R. Si tout est en panne, il est possible de rentrer dans l’atmosphère à partir d’une orbite à 120 km avec uniquement une des paires de RCS prograde ou rétrograde et environ la moitié du monergol.

G max :
L’accélération pour la mise en orbite basse à 90 km reste inférieure à 3g.
Le TWR du vaisseau reste inférieur à 1, donc l’accélération est faible.
La rentrée dans l’atmosphère atteint 4.5 g.
L’ouverture des 2 parachutes de freinage monte à 5.2 g.
L’ouverture des parachutes principaux reste bien en deça.

Parachutes :
La Vitesse d’atterrissage nominale avec tous les parachutes opérationnels est de 5.3v m/s.
Le module de rentrée peut atterrir intact avec un seul parachute principal. Avec plus de 6g à l’ouverture mais sans casse au sol (vitesse 7.5 m/s).
le module bascule au sol mais reste intact.

Spoiler:

La présence de 4 jambes d’atterrissage est un bonus pour le confort lombaire des Kerbonautes lors d’une arrivée au sol ou une utilisation de la tour de sauvetage. Sans effet lors d’un amerrissage.

Utilisation de la tour de sauvetage.
Sont déclenchés simultanément :
– Ouverture de la coiffe.
– Éjection du bouclier thermique.
– Allumage de la tour de sauvetage.

Spoiler:

Puis la tour est éjectée, les jambes d’atterrissage sont déployées ainsi que les 2 parachutes principaux.

Spoiler:

Remarque : Si la mise en orbite se passe bien, la tour de sauvetage est larguée en même temps que la coiffe, une fois hors de l’atmosphère.