Répondre à : Bonjour tout le monde !

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#10396
RPfive05
Participant

Oui, je suis aussi inscrit sur JVC  😉

Ce dont tu parles Dakitess correspond plus à un virage gravitationnel inversé plutôt qu’un simple suicide burn  🙂 en effet la plus dynamique est plus complexe qu’un atterrissage purement vertical . Un burn continu rétrograde depuis l’orbite reste l’optimum pour atterrir sur un astre mais cela laisse la place à très peu de marge.

La manœuvre est dictée par un grand nombre de paramètres, au premier ordre par :

  • l’altitude initiale
  • l’altitude du lieu d’atterrissage
  • la vitesse orbitale initiale (lié au paramètre gravitationnel de l’astre)
  • le TWR du lander, sa masse initiale et l’ISP du moteur

Dans une moindre mesure par :

  • la vitesse de rotation sidérale de la planète et la latitude du lieu d’atterrissage qui donne sa vitesse tangentielle de la surface
  • l’inclinaison de l’orbite parking

Pour réaliser cette manouvrière et réaliser une sorte de « suicide burn » depuis l’orbite il faut maîtriser tous ces paramètres et avoir simuler au préalable la trajectoire de descente.

Les paramètres sur lequel le pilote peut jouer est la poussé mais également l’attitude du lander pour modifier légèrement le vecteur de poussée et modifier la vitesse de descente.

Pour finir, je dirais que de telle manœuvre sont nécessaires en cas de faible TWR et/ou de forte gravité. Un atterrisseur pour Tylo est l’application parfaite de ce genre de trajectoire. J’imagine que tous les joueurs qui ce sont posé sur Tylo on remarqué que la dynamique de la descente est un peu plus complexe que pour se poser sur Minmuss.

Par simplicité et fiabilité, je recommande la procédure suivant pour se poser (exemple de la Mun)

  • Orbite parking à 10km d’altitude
  • Manœuvre d’approche à l’opposée du point d’atterrissage visé pour abaisser le périastre à 2 km de la surface (altitude radar)
  • Annuler la vitesse tangentielle au périastre en maintenant le rétrograde (virage gravitationnel inversé)
  • Une fois la vitesse tangentielle annulée il doit rester quelques centaines de mètre de chute libre
  • Allumage des moteurs à l’altitude requise pour se poser à vitesse nulle (suicide burn)

avec cette méthode il faut 667 m/s de DV pour se poser avec un TWR de 2 ; 655 avec un TWR de 3  ; 649 avec un TWR de 5

PS : j’ai vraiment envie de me lancer sur RSS/RO mais l’histoire de compatibilité avec les MAJ du jeux me freine un peu.