Répondre à : Un défi SSTO lunaire ou Munaire

Connectez-vous.

Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous.


#10078
Gilflo
Participant

REMONTÉE ET DOCKING

C’est l’heure de partir. Le lander à été dimensionné pour 2000DV environ, sachant qu’il faut au mini 1730 DV pour un aller retour lune depuis l’orbite.

C’est beaucoup plus que les 640 DV pour le Mun! Je confie les opérations à mechjeb en prenant soin d’indiquer une inclinaison de -27.8 pour me retrouver dans le meme plan que le SSTO. Pour le rattraper on va se mettre sur une orbite plus basse de 5kms, à 45 kms.

La montée se passe sans problème

On circularise et cela permet de voir sur la photo les 14 petits moteurs « Terrier » qui représentent le meilleur compromis en terme d’installation et qui permettent d’intégrer completement le Lander dans la structure du SSTO.

Rapprochement vers la cible en utilisant les moteurs principaux. Une fois le point de rencontre déterminé au moyen d’un noeud de manoeuvre aussi précis que possible pour se mettre à moins de 500m de la cible, il faut alternativement utiliser « Target »> »REL- » pour diminuer la vitesse relative d’approche et « Target »> »Target + » pour s’en approcher le plus possible avant de passer sur les moteurs RCS qui finaliseront le Docking.

A 250m de la cible, j’utilise le NAV DOCKING PORT ALIGNMENT INDICATOR qui est un système génial permettant de faire un « ILS » dans l’espace sur une cible mouvante! Je désigne d’abord la cible SSTO au Lander, puis la cible lander au SSTO…ainsi les 2 vaisseaux et surtout le SSTO que je ne contrôle pas, vont s’aligner l’un sur l’autre. Je n’ai plus qu’a jouer sur les vitesse relatives au moyen du RCS pour me rapprocher.

Je l’aide également a s’aligner sur les 3 axes.Le challenge est aussi d’aligner la structure du cockpit avec l’avion de façon que le pilote se retrouve parfaitement dans l’axe du SSTO et pas incliné à gauche ou a droite! donc pour simplifier j’utilise le SMART ASS des 2 véhicule et je force le Roll a 180°.

 

A 2m50, tout semble parfaitement aligné

Plus qu’ 1m avec une vitesse de rapprochement de 0.12m/s

Connection: Tout s’est parfaitement déroulé, il ne reste plus grand chose dans les réservoirs du Lander

On voit bien ici au jour avec la soute ouverte que le cockpit est bien aligné avec le SSTO. Il reste 1870 DV pour le retour et je pense qu’il va falloir utiliser au maximum l’aerobreaking…ca va être long et pénible!

LE RETOUR VERS LA TERRE

Burn d’évasion et il reste 1650 DV

Apoapsis à 36000kms, on choisit un Péri à 62 pour commencer

2 tours plus tard, le Peri diminue petit à petit, les vitesses maxi aussi et on reste dans les marges raisonnables permettant d’éviter une surchauffe catastrophique

Apres un nombre de tours que je n’ai pas compté nous voici avec un Peri à 59kms et un Apo a 13000…et toujours 1650 DV

Je sacrifie 250 DV pour descendre l’Apo à 2300 kms

Et voila enfin le dernier tour après lequel nous allons stabiliser sur orbite entre 70 et 80 kms

Au terme de laquelle il reste 1347 DV…ca devrait le faire: une partie pour baisser la trajectoire vers Kourou, une autre pour assister au freinage entre 50 et 30 kms, la ou l’échauffement est le plus fort, et les miettes pour assurer la piste..

RENTRÉE ATMOSPHÉRIQUE ET ATTERRISSAGE

Burn retrograde au dessus de la cote ouest de l’Amérique du sud

a l’issue duquel il reste 1000DV. Passage dos pour la rentrée

Voila le point d’aboutissement de la trajectoire, au sud de Kourou , en mer. Il va s’en rapprocher avec le freinage en dessous de 50 kms et la rotation de la Terre

A l’issue du freinage en dessous de 50 kms, il reste 495 DV, il fait nuit….Nous branchons Atmosphérique Autopilot pour piloter l’avion au FBW. c’est autant plus recommandé que les reservoirs sont presque vides et que nous sommes en limite de centrage..;

On voit Kourou sur la gauche, nous sommes tres bien positionnés

Dernier virage à 10000m et 31 kms de distance, ce n’est pas exactement le plan de descente d’un avion de ligne qui a cette altitude devrait commencer la descente à 200 kms..mais étant donné que nous avons un fer à repasser ce n’est pas un problème….

On est meme un peu court et il faut rallumer les moteurs atmosphérique Ramjet

Arrondi

et toucher, posé pas cassé, c’est gagné!

Retour au parking! il reste 2 mn 44 de vol sur les moteurs….