[KSP Mods] Présentation et installation de SSRSS !


Un rappel usuel d’entrée de jeu : comme rappelé plus loin dans ce document, ce tutoriel a été écrit pour KSP 1.3.1, et les choses sont parfois amenées à changer, surtout pour des mods comme celui-ci qui en intègre plusieurs autres : en fonction de votre version de jeu, les mises à jour et compatibilités peuvent poser problème, et il va de soir que la page officielle de SSRSS fait foi ! Toutefois, soyez assuré que nous testons régulièrement la méthodologie de ce guide qui est la plus générique possible, et que nous cherchons à le maintenir à jour : si vous rencontrez des problèmes, posez vos questions dans le forum en suivant le lien en fin d’article !

Le système stellaire du jeu par défaut, dont l’étoile porte le nom de « Kerbol », est plus petit que le notre d’un facteur 1/10 environ : cette différence d’échelle remonte à longtemps, et résulte de plusieurs problématiques techniques mais également de considérations purement Gameplay : ce facteur de réduction permet des mises en orbite de moins de 5 minutes, en lieu et places de longues 20min de surveillance active si Kerbin était à l’échelle de la Terre.

Toutefois, de nombreux joueurs à la recherche de réalisme ont choisi d’utiliser un mod d’ampleur : Real Solar System. Ce dernier permet de jouer à KSP dans notre système solaire, fidèlement reproduit en matière d’astres, d’inclinaisons, et bien sur de tailles. Cela permet la reproduction de missions historiques dans les moindre détails, des modules aux trajectoires en passant par les temps de transfert.

Partant de ce plaisir d’évoluer dans notre système IRL, de fouler le sol de « Mars » plutôt que « Duna », de visiter les nombreuses lunes de Jupiter, de redécouvrir soi-même le sol de la Lune, des modders ont proposé un intermédiaire bienvenu : SSRSS, dont l’acronyme signifie Stock Size Real Solar System. Les moins anglophobes l’auront compris, ce mod permet aux joueurs de disposer du système solaire, mais à l’échelle du jeu par défaut : la terre est ramenée à la taille de Kerbin, et les autres astres et distances suivent en conséquence.

C’est là le moyen de se faire plaisir tout en conservant les parts Vanilla du jeu, sans devoir ajouter de nombreux packs de mods nécessaires à la bonne expérience de RSS, sans réapprendre les bases difficilement acquises sur un KSP classique. Ce sont ces avantages que nous vous proposons de découvrir dès maintenant, car l’ensemble de nos challenges se baseront sur une installation SSRSS !

Vous allez donc pouvoir suivre ci-dessous la procédure d’installation, pour que chacun parvienne à la même chose, sans doute possible. N’hésitez pas à poser vos questions sur le forum en suivant le lien habituel tout en bas de cet article, nous y répondrons rapidement pour palier toute problématique 😉 La démarche reste sensiblement la même, au fil des versions de KSP et des mises à jour du mod, mais quelques petits changement peuvent apparaître : si c’est le cas, n’hésitez pas à nous en faire part, pour qui nous puissions continuellement faire vivre cet article ! Dans tous les cas, c’est la page officielle du mod qui fait foi, bien sur. Allez, vous allez voir, c’est plutôt simple, SSRSS est une compilation de mods interdépendants, qu’il convient simplement d’installer pas à pas, dans le bon ordre.

Oh, et… Est-il nécessaire de le rappeler ? Ce genre de mod ne s’installe que sur un dossier KSP PARFAITEMENT clean, stock, vanilla : utilisez le mot que vous voulez, mais il est capital que vous partiez d’une installation KSP vierge de tout mods. Vous savez comment faire, n’est ce pas ? Sinon, direction ce mini-tuto, vous en avez pour quelques minutes à peine :p

Dans un premier temps, on se rend sur la page officielle du mod, et comme pour 99% des cas cela nous mène sur le forum de KSP où beaucoup de choses se passent, point de vue communauté. Sur cette page plutôt austère, vous retrouverez le petit guide d’installation ci-contre, et c’est ce que nous allons nous attacher à décrire dans ce petit tuto, pour les plus anglophobes d’entre vous et pour éclaircir quelques zones d’ombres potentielles 😉
Ce petit guide liste les étapes dans l’ordre qu’il importe de respecter, traduisons le rapidement  avec quelques corrections : comme bien souvent, la « normalisation » des consignes n’est pas le fort des moddeurs ^^ On leur pardonne sans mal face à l’étendu de leur travail.

  1. Télécharger et installer Kopernicus
  2. Télécharger et installer RSS (Uniquement le dossier RealSolarSystem !)
  3. Télécharger et installer les textures RSS
  4. Télécharger et installer Sigma Dimensions
  5. Télécharger et installer le dossier SSRSS
  6. Télécharger et installer Kronometer si vous souhaitez que les journées durent 24h
Vous l’aurez remarqué, la logique est toujours la même, d’abord télécharger puis installer… Qui a dit que ça allait de soit ? :p Cela étant, on peut se simplifier la vie en commençant par tout télécharger proprement, dans un premier temps, et l’installation se fera ensuite. Ça évite de jongler entre les multiples onglets internet, les archives, les dossiers… Faites nous confiance, c’est plus simple 🙂 Il n’y a donc qu’à suivre les liens qui précèdent, un par un. La plupart (tous, en fait) redirigent vers Github, interface qui ne donne pas spécialement envie, avec plusieurs liens. C’est bien simple, choisissez toujours le premier, au format .zip !
Une subtilité pendant vos téléchargements, à la 3ème étape : plusieurs qualités de textures RSS sont disponibles. Plus les valeurs sont élevées, plus il vous faudra une configuration musclée pour faire tourner le jeu équipé de ce mod. Il convient donc de faire le bon choix, l’élément le plus limitant ici sera votre carte graphique ! Difficile de vous donner des standards, mais un PC fixe Gamer (équivalent NVidia 1050 et plus) devrait faire tourner sans trop de souci la version la plus élevée. Concernant le pack de textures le plus faible (2048.zip), il n’est pas très exigeant : si votre PC portable un peu vieillissant fait déjà tourner KSP correctement, cela ne devrait pas l’handicaper plus que cela ! La version intermédiaire sera à destination de… Tout ceux qui se trouvent entre ces deux extrêmes :p
Une fois tout cela téléchargé, vous devriez vous retrouver avec 6 archives, c’est à dire 6 dossiers compressés. Vous pouvez utiliser Winrar, ou simplement utiliser l’utilitaire intégré à Windows 10 pour ceux qui en disposent, pour décompresser tout cela en 6 dossiers distincts. Pour l’instant, c’est aussi simple que cela, mais c’est une étape à ne pas négliger ! Comme ça nous auront une base d’installation bien claire pour la suite : 6 mods = 6 dossiers décompressés.
  Hé bien c’est parti, on reprend l’ordre d’installation ci-dessus, et on ajoute les mods de manière tout à fait classique, copier-coller du contenu du GameData de chaque mods vers le dossier GameData de votre KSP ! Pour le premier, Kopernicus, vous devez donc copier-coller 2 dossiers et deux fichiers, prenez bien l’ensemble du contenu du GameData. Comme évoqué précédemment, certains moddeurs sont un peu à la peine en terme de normalisation… Et c’est justement le cas du second à installer, RSS… Pas de GameData. Pas grave, cette fois vous copier-coller le dossier « RealSolarSystem ». Rien à signaler pour les textures RSS, qui correspondent au dossier 2048, 4096 ou 8192, selon la configuration que vous avez choisi : contenu du GameData. Idem pour Sigma Dimensions, SSRSS et Kronometer, qui sont dans les règles ! Si tout s’est bien passé, vous devriez terminer avec un GameData côté KSP qui ressemble à l’image ci-contre. D’éventuelles mises à jour d’un ou plusieurs mods peuvent légèrement différer, bien sur, mais ça reste peu probable pour ces mods presque « institutionnels », qui ont cette structure depuis longtemps déjà 😉 
Il est temps de tester tout cela, lancez KSP comme vous le faites d’habitudes, via KSP_X64.exe, patientez quelques dizaines de secondes le temps que les patchs prennent effet sur le jeu, pendant le chargement, et contemplez le continent sud-américain apparaître, en lieu et place de la planète fictive Kerbin ! Si vous avez cela, c’est que l’installation de SSRSS et de toutes ses dépendances s’est bien passée, et qu’il est temps de renommer ce dossier KSP d’une manière pratique et intelligible, pour ne pas vous tromper. Quelque chose comme… KSP 1.3.1 SSRSS par exemple, pour l’actuelle version du jeu ? 😉 

Bien sur, si vous rencontrez un souci, le plus sage est de reprendre à zéro en supprimant tous les dossiers dans votre installation KSP, à l’exception de « SQUAD », bien sur. A partir de là vous pouvez retenter votre chance, patiemment et avec rigueur ! A nouveau, si vous constater une différence entre ce guide et celui publié sur la page officiel du mod, c’est certainement que ce dernier a été modifié et est plus à jour : il faudra donc le suivre, les changements seront certainement mineurs, et si possible nous tenir au courant pour que nous puissions mettre à jour ce petit guide. 

Et comme toujours, pensez à rejoindre le topic ci-dessous pour commenter cet article et poser vos questions !

Mods KSP : présentation et installation de SSRSS !

 

Joueur KSP Full Stock depuis plus de 2500 heures, dont 90% dans le VAB 😉
Président de l’association KSC, pour vous servir !