New Glenn : le lanceur réutilisable façon Blue Origin


SpaceX et sa formidable avancée dans le monde du spatial, on connait tous. Entre leur extraordinaire présence en tant qu’acteur privé, et leurs réelles prouesses de récupération d’un premier étage en condition réelle, la machine « communication » est tellement lancée qu’elle semble impossible à arrêter. SpaceX représente aujourd’hui une forme de renouveau dans le spatial, un moyen de croire à une nouvelle épopée majeure, façon Sixties.

Pourtant, ils ne sont pas seuls à se lancer dans la course à l’orbite : de plus en plus de startups apparaissent, visant à apporter de nouvelles solutions, approches, méthodes. La plupart ne sont pas de taille pour affronter ce domaine impitoyable qu’est l’Espace : rigueur technique, background technologique, appui d’industriels fiables, ressources humaines spécialisées et ultra-compétentes, logistique fiable… Les compétences et connaissances requises représentent généralement un défi difficile à surmonter pour quiconque ose se frotter au spatial.

Cette effusion, cette course à l’espace accessible au privé, se retrouve associé à une dynamique générale, le NewSpace. Nous y retrouvons un nouveau grand groupe capable de talonner et pourquoi pas dépasser les acteurs d’aujourd’hui : Blue Origin, compagnie de Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon. Et quand le grand public en entend parler pour la première fois, ce n’est pas pour des broutilles :

 

Fin 2015, une fusée New Shepard s’élève à 100.5km, de quoi dépasser la symbolique frontière de l’espace, la ligne de Karman, puis le premier étage retourne au sol, dans un vol contrôlé, assisté par des aérofreins et un burn de décélération, aboutissant à un touchdown en douceur à la localisation maitrisée. Une première, damant le pion aux échecs répétées (mais difficilement comparables) de SpaceX !

Les essais se poursuivent, se montrent concluant, et Blue Origin capitalise sur ce succès en présentant un concept de lanceur privé dont les proportions pourraient faire rougir n’importe quelle agence, New Glenn :

La vocation de ce dernier serait naturellement l’orbite, avec une charge utile en LEO pouvant atteindre jusqu’à 45t, dans la même veine que les 52t attendu de la Falcon Heavy.

Les similarités ne s’arrêtent pas là puisque bien sur, le premier étage serait réutilisable, d’un seul bloc. Blue Origin vient justement de dévoiler une vidéo de présentation :

On notera l’étonnant déséquilibre entre qualité des textures et… Les effets de fumées extraordinaires 😉

A peine quelques jours avant, le 7 mars 2017, l’entreprise signait un premier contrat avec Eutelsat Communication pour un lancement prévu en  2021…

Autant dire que Blue Origin est une entreprise à suivre !

Pour réagir à cet article, cela se passe sur le forum !

New Glenn : le lanceur réutilisable façon Blue Origin

Joueur KSP Full Stock depuis plus de 2500 heures, dont 90% dans le VAB 😉
Président de l’association KSC, pour vous servir !